Copy
View this email in your browser

Ce mail fait suite à celui du début de semaine ici : 

 

https://us16.campaign-archive.com/?u=9236dcff042d9b9cee0428152&id=49a7069a76

 

La grosse nouveauté je t’en reparle à la fin de ce mail.

 

Pas de demi-mesure, tout ça, tu y es ?

 

Durant nos études, on nous apprend à maitriser les logiciels couramment utilisés dans le secteur artistique.

C’est déjà tellement exigeant…

…qu’il est facile de se retrouver avec uniquement une maitrise technique en poche.

 

Il est nécessaire d’ajouter à ça la partie créative.

 

Les bases du métier qui demandent elles aussi une formation, et qui parfois sont données au compte-gouttes dans les écoles.

 

Pourquoi ?

Car le moyen le plus simple de vivre de son travail créatif c’est de se faire employer.

Et ces employeurs ont besoin de personnes qui sachent utiliser les softs pour bosser.

C’est le pré-requis, et c’est bien normal, vu que tout se fait en numérique aujourd’hui.

 

Alors les écoles répondent à ce besoin, pour nous aider à décrocher ces postes qui nous font rêver.

 

Le soucis c’est qu’une maitrise technique pure…

…n’est pas suffisante…

…et que cette partie créative est automatiquement relayée au second plan.

Si tu as des affinités sur ces aspects là, tu vas pouvoir faire la différence sur tous les autres.

(Comme partout, on n’est pas égaux là-dessus)

 

Si ce n’est pas le cas, tu sortiras avec des lacunes dont tu auras peu conscience et qui seront un vrai frein pour tes projets.

 

Le rapport avec le dernier mail ?

J’y viens j’y viens, je dois poser le contexte très cher(e).

 

Les créatifs auront du coup cette tendance naturelle à se tourner vers les entreprises…

…à travailler leur savoir faire et réfléchir leur book dans l’optique d’être « employables ».

 

Et c’est là où la 2e approche est à mon sens bien plus intéressante…

(Publier sur le net, pour atteindre indirectement les studios.)

Car ça te permet de remettre « l’église au milieu du village » ou « la mosquée au milieu du bled »

 

Que tu fasses du jeux-vidéo, du Motion Design ou du dessin animée.

Tes projets s’adressent – à la fin – à une communauté bien différente des studios de prod.

 

Ils s ‘adressent directement aux gens qui n’y connaissent rien aux difficultés de notre métier.

En tête de liste les enfants, par exemple. 

 

Et si tu ne sais pas les charmer, les faire rêver avec tes projets ?

Tu pourras toujours te faire embaucher, mais tu ne seras pas encore « mûr » artistiquement parlant.

Tu devras batailler pour décrocher un poste.

 

Alors que si tu te concentres sur ta véritable cible ?

(Gardons les enfants en exemple)

Si tu réussis à susciter de la hype sur ton projet ?

Que ton anime décroche des Wow ?

Que les joueurs kiffent jouer et rejouer à ton jeu ?

 

 

Tu sauras, si tu es sur la bonne voie.

Aucun doute que les studios vont s’en rendre compte.

Tu n’auras plus besoin de postuler, c’est eux qui viendront te voir.

(Certifié)

 

Car c’est leurs objectifs à ces entreprises.

Alors tu as dû le remarquer, faire Wow avec ses boulots c’est difficile.

Je ne vais pas te mentir, ce n’est pas la voie la plus facile.

 

Mais c’est la plus simple…

 

…c’est celle ou tu te confrontes directement à la cruelle réalité.

…et où tu progresses beaucoup plus vite.

 

C’est pour ça que je veille à te faire travailler ces notions indispensables aux métiers créatifs.

Dans la nouvelle mise à jour du PACK COSMIC ?

J’ai rajouté 2 clefs bien connues…

…qui si elles sont bien appliquées peuvent faire la différence sur tous tes boulots.

 

Et pour la sortie de cette (grosse) mise à jour ?

Tu peux récupérer ce PACK à prix fracassé, ici :

 

https://deeamo.fr/presentation-pack-motiondesign/

 

 

ARTISTE TACTIQUE
- DEEAMO -

Copyright © 2020 DEEAMO.FR, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp