Copy

Quelque chose qui revient… hum…

…constamment ?

 

C’est comment fluidifier ses animations.

 

Je vais te parler des 2 grandes erreurs par lesquelles tout animateur passe.

 

D’ailleurs, généralement, en corrigeant la première on tombe dans la seconde…

 

Mais je vais surtout te parler de la ligne directrice que tu dois suivre pour ne pas te perdre dans de la technique pure.

 

Un peu comme un mécanicien qui répare tes essuie-glaces alors que la voiture ne roule pas.

 

 

L’animation 2D c’est 2 choses :
des dessins qui se suivent sur ta scène, de manière plus où moins rapprochés.

 

L’espacement – ou le Spacing en anglais – je préfère utiliser les termes français mais l’anglais domine dans notre secteur. (C’est tout un sujet tiens)

 

Et la ligne du temps, ou Timeline sur laquelle tu vas gérer la vitesse et la succession de tes images.

 

La première erreur vient généralement de notre imprécision entre nos différents dessins sur la scène.

 

  • Soit l’espacement entre-eux est trop important, ce qui crée des saccades.
  • Soit le dessin est trop différent dans son trait et ça se voit une fois animé.

 

Si tu cumules ces erreurs sur plusieurs images, tu obtiens une anime saccadés ET qui tremblote.

 

 

Dommage !

 

 

Sans être un expert en dessin, tu vas apprendre à affiner ton trait pour maintenir une harmonie sur la durée entre tes images.

 

C’est aussi l’avantage du FX, tu peux t’autoriser une marge d’erreur.

 

Forcément, mal dessiner un perso, c’est tout de suite plus flagrant qu’un FX d’éclair qui change tout le temps.

 

(Tu vas instinctivement voir les erreurs sur des dessins d’anatomie)

 

 

Le reflexe à ce moment-là ?

 

C’est de rajouter des dessins entre tes images qui saccadent.

 

Et c’est une bonne idée !

 

Sauf que là encore, tu tombes dans le 2e piège…

 

…en mettant plus d’images, certes, tu réussis à fluidifier ton animation, mais tu te retrouves avec des animes au rythmes terriblement MOUS.

 

 

Et là le casse-tête commence !

 

 

Que faire ?
Pas assez de dessins c’est saccadé,
mal dessiner ça tremblote,
et maintenant tu rajoutes des dessins c’est mou…

 

Ce n’est qu’avec le recule que tu te rends compte du problème.


(ou en comparant à d’autres animations)

 

Inutile de forcer, faut laisser décanter tout ça.

 

C’est une bonne solution de rajouter des images, mais avec le manque d’expérience, on en met partout.

 

La solution c’est de supprimer des images, tout simplement.

 

On ne gardera que l’essentiel pour avoir un rythme dynamique tout en conservant la fluidité.

 

Alors, il faudra tester, voir quelle image supprimer au début, etc.

 

Et à force d’affûter ton regard, tu sauras anticiper tout ça, et dessiner directement les images essentielles !

 

Mais c’est sans compter la 3e erreur ! 

 

Plus vicieuse, car celle-là se passe dans notre tête.

 

Généralement, on est très satisfaits de nos animations molles au départ car – enfin – on règle ce souci de fluidité.

 

Et surtout, ça nous évite de supprimer des dessins…

 

Et oui… quand on a beaucoup travaillé… 

 

C’est douloureux d’effacer purement et simplement une partie de son travail.

 

Pourtant c’est ce qui va t’aider à réellement progresser !

 

Pour savoir quoi supprimer ?

 

Sortir de ce casse-tête infernal ?

 

Tu reviens à ton fil rouge…

 

L’impact que ton animation va avoir sur tes spectateurs.

 

Est-ce qu’il font Wow – ou pas ?

 

C’est le moyen le plus simple et difficile à la fois de juger ton travail.

 

Et si tu souhaites plus en détails le meilleur moyen de faire WOW avec tes animes (sans passer des années à t’entrainer) ?

 

Je pense que cette page pourrait te plaire :

 

https://deeamo.fr/lart-du-fx-qu-est-ce-que-cest/

 

FX - MASTER

- DEEAMO -


Copyright © 2020 DEEAMO.FR, tous droits réservés.

Copyright © 2020 DEEAMO.FR, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp