Copy
Ouvrir dans votre navigateur


NOUVELLES DE LA SOCIÉTÉ


Retrouver un second souffle
 
Une autre rentrée qui vient de se faire sous fond de quatrième vague qui n’a rien pour nous apaiser face à cette pandémie qui perdure. On le sait et des études en font état, celle-ci a des conséquences néfastes pour les personnes ayant une déficience intellectuelle et leur famille. Les personnes que nous représentons sont touchées de façon disproportionnée, et ce, à différents niveaux. En juin dernier, la Société royale du Canada a d'ailleurs fait paraître une étude très révélatrice et titrée de manière on ne peut plus juste : Le temps d’être pris en compte : la COVID-19 et les déficiences intellectuelles et développementales. On y fait des constats justes et inquiétants sur les reculs que nous constatons sur le terrain face au soutien offert aux personnes ayant une déficience intellectuelle ainsi qu’à l’épuisement inévitable des parents qui sont souvent, malgré eux, devenus des proches-aidants.

Tout juste avant le début des vacances estivales nous sont arrivées, alors que nous ne les attendions presque plus, les orientations ministérielles Pour une intégration des soins et des services pour les personnes ayant une déficience - Gamme de services pour les personnes ayant une déficience physique, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme. La Société travaille en ce moment à en faire une analyse approfondie en y ajoutant une perspective temporelle et historique de l’intervention en déficience intellectuelle. Ces travaux sont en préparation. Toutefois, et pour l’heure, force est de constater que les familles sont actuellement laissées à elles-mêmes. Le réseau de la santé et des services sociaux s’est vidé en grande partie d’une expertise précieuse et la logique d’épisodes de services est un non-sens lorsqu’on doit soutenir adéquatement une personne ayant une déficience intellectuelle. Ce déclin, mis dans un contexte pandémique, nous inquiète et nous amène à la conclusion qu’il faudra puiser dans nos ressources, nos volontés, et par des stratégies nouvelles afin de trouver un levier qui permettra à la déficience intellectuelle d’être prise en compte, tel que souligné si justement par la Société royale du Canada.

Dans un an, nous serons à la veille des élections provinciales. Il faut d’ores et déjà s’y préparer. La Société est déjà en marche pour établir des demandes claires.

Les enjeux sont importants et le travail doit être poursuivi. Il est indéniable qu’il nous faut retrouver un second souffle afin de nous mobiliser vers un objectif commun : promouvoir les intérêts et défendre les droits des personnes ayant une déficience intellectuelle. Pour que Thomas, Marie, Julie, Thibaud, Anne-Marie, Célia, Kevin, Jérémie, Jean-Sébastien, Gabrielle, Lucie, Mélanie, Anne, Joël, David et tellement d’autres puissent obtenir ce qu’ils méritent. La qualité et l’innovation dans l’intervention, ainsi qu’un réel soutien, ne s’obtiendront que par une réelle volonté politique.

Anik Larose, Directrice générale
Roger Duchesneau, Président
+

LE CONSEIL D'ADMINISTRATION 2021-2022

Il nous fait plaisir de souligner l’arrivée d’une nouvelle administratrice et de trois nouveaux administrateurs sein du conseil d'administration de la Société.
 
Nous tenons à souligner également trois départs. Merci à Mesdames Lise Beaulieu et Caroline Boucher ainsi que Monsieur Stéphane Viau pour leur engagement des dernières années au sein de la Société. 
 
ROGER DUCHESNEAU, président
 
Monsieur Roger Duchesneau est père d’une femme de 31 ans ayant une déficience intellectuelle et il est impliqué activement dans sa communauté depuis de nombreuses années. Membre de l’Association Renaissance dans la région de Chaudière-Appalaches, il siège à son conseil d’administration depuis deux ans. Depuis 2019, il représente la Société au conseil d’administration du Fonds de recherche Inclusion sociale (FRIS). Rappelons que Monsieur Duchesneau a siégé au conseil d’administration de la Société comme administrateur de 2011 à 2015, puis en tant que président de 2015 à 2019. C’est donc un retour pour lui et nous lui souhaitons la plus cordiale des bienvenues!
 
ANNIE LABONTÉ, administratrice
 
Mère d’une personne ayant une déficience intellectuelle et directrice générale de l’Association pour la promotion des droits des personnes handicapées de Jonquière (APDPH), Madame Annie Labonté vient apporter toute son expérience de parent au service de la Société. Sa connaissance éprouvée en défense des droits ainsi que son engagement social et sa loyauté envers la cause seront sans contredit des atouts supplémentaires pour la Société, ses membres et les personnes qu’elle représente. C’est également un retour pour elle; nous lui souhaitons la bienvenue!
 
ETIENNE BRODEUR, administrateur
 
Étienne Brodeur est père d’une femme trisomique de 31 ans. Il a été membre du conseil d’administration du Regroupement pour la Trisomie 21 pendant sept ans et en a été le président pendant cinq ans. Il a également siégé au conseil d’administration du Centre d’équithérapie La Remontée à Saint-Jean-Port-Joli et il préside actuellement le conseil d’administration de l’Association des personnes handicapées du Kamouraska Est et ce, depuis 2018. Retraité depuis 2014, le chant et le violoncelle font aussi partie de ses projets de retraite. Soyez le bienvenu, Monsieur Brodeur!
EMMANUEL RODRIGUE, administrateur
 
À l’emploi de l’Association pour l’intégration sociale (AIS) région Beauce-Sartigan depuis février 2012 et à sa direction générale depuis 2015, Emmanuel Rodrigue porte une vision axée vers les membres ayant une déficience intellectuelle ou un TSA en ayant à cœur le développement de leur plein potentiel. Il déploie aussi beaucoup d’énergie pour favoriser l’inclusion de ces personnes et le développement des services afin de répondre aux besoins grandissants de celles-ci et de leur famille. Novateur et homme d’action, son engagement s’incarne dans une connaissance éprouvée du milieu et de ses besoins. C’est un plaisir de le compter parmi les administrateurs de la Société!
 

DÉFENSE DES DROITS
ET REPRÉSENTATION

ÉVOLUTION DE LA LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE

Audiences publiques
 
Le 11 août dernier, la Société a été auditionnée devant la Commission spéciale sur l'évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie. À cette occasion, la directrice générale, Mme Anik Larose, de même que la conseillère juridique, Me Stéphanie Cloutier, ont pu discuter avec les députés présents des enjeux en lien avec l’élargissement de l’accès à l’aide médicale à mourir pour les personnes ayant une déficience intellectuelle.

En effet, depuis qu’un jugement de la Cour supérieure du Québec a rendu inopérant le critère de « fin de vie », l’aide médicale à mourir peut dorénavant être administrée aux personnes dont la mort n’est pas raisonnablement prévisible.


Pour visionner, cliquez sur la vidéo:
 
La Société a fait valoir devant la Commission spéciale que le législateur a le devoir de trouver un équilibre entre l’accès à l’aide médicale à mourir et ses obligations morales et constitutionnelles de protéger les personnes vulnérables contre les potentiels abus. Par conséquent, la Société a demandé aux membres de la Commission de prévoir des mesures de protection additionnelles pour les personnes ayant une déficience intellectuelle dans le cadre de la révision de la Loi concernant les soins de fin de vie.
 
Pour connaître l’ensemble de nos recommandations, nous vous invitons à consulter le mémoire déposé par la Société:

 
Consulter
Il s’agit d’un sujet important pour lequel la Société souhaiterait entendre ses membres ! Par conséquent, si vous désirez formuler des commentaires sur ce dossier, nous vous invitons à prendre contact avec nous à l’adresse suivante : info@sqdi.ca
 
+

MESURES FÉDÉRALES DU SOUTIEN FINANCIER
PROPOSÉES PAR LES PARTIS FÉDÉRAUX


Demandes des personnes handicapées du Québec

Dans le cadre de la campagne électorale fédérale, la Société et ses partenaires ont demandés aux Parti libéral du Canada, au NPD du Canada, au Bloc Québécois, au Parti conservateur du Canada et au Parti vert du Canada, de s’engager à prendre en compte les particularités du Québec et de ses programmes d’aide financière pour les personnes handicapées, spécifiquement en ce qui a trait au programme de solidarité sociale (PSS) et au futur programme de revenu de base (PRB).  
 
Pour consulter la lettre envoyée aux partis et l’ensemble de nos demandes:

 
Consulter
+

ACTIVITÉS ET SERVICES OFFERTS PAR LES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES DANS LE CONTEXTE DE COVID-19

Guide pour le maintien et l'adaptation des activités
 
Récemment, le MSSS a mis à jour le document intitulé « Guide pour le maintien et l’adaptation des activités et des services offerts par les organismes communautaires dans le contexte de la COVID-19 » qui vise à informer les conseils d’administration des organismes communautaires sur les mesures qui doivent être mises en place pour offrir des activités et des services adaptés aux recommandations de la santé publique.
On y retrouve notamment des précisions concernant le passeport vaccinal :
 
• Le passeport vaccinal n’est pas requis pour accéder aux services des organismes communautaires, n’y pour accéder aux assemblées et aux réunions comme celles du conseil d’administration ou des comités de travail. Cela s’applique dans les locaux des organismes ainsi que dans les salles louées par ces organismes afin d’offrir leurs services (ex. : salle louée pour tenir un groupe de soutien).
 
• Le passeport vaccinal est requis lors de certains visites, déplacements et sorties organisés par un organisme communautaire. Par exemple, le passeport sera requis pour accéder à un parc d’attractions, un spectacle ou une salle de cinéma ou toute autre activité dans la liste.
 
• Le passeport vaccinal est requis lorsqu’un organisme communautaire offre des activités qui figurent dans la liste des lieux et activités exigeant le passeport vaccinal COVID-19. Par exemple, le passeport est requis lorsqu’un organisme offre des activités de loisir et de sport ou un spectacle tel que précisé dans la liste, ou lorsqu’un organisme offre à la population générale des repas ou toute autre activité dans la liste (ex. : un organisme qui gère un café ou un comptoir alimentaire accessible au public).

Nous vous invitons à consulter l’intégralité de ce guide :

 
Guide complet
Centre national de danse-thérapie des Grands Ballets

Les Grands Ballets offrent une série de cours de danse adaptés, conçus spécifiquement pour des clientèles avec des besoins particuliers, mettant de l'avant des approches du mouvement innovantes. Il y a notamment des cours pour les personnes vivant avec un Trouble du spectre de l'autisme par groupe d'âge, un cours de danse de type broadway pour les personnes vivant avec la Trisomie 21 ou une déficience intellectuelle, et plus encore! Pour tous les détails:
 
Détails
+
Les Déclarations de principe d'Inclusion Canada

Inclusion Canada, dont la Société québécoise de la déficience intellectuelle est membre, désire clarifier sa position sur des questions thématiques dans plusieurs domaines clés touchant la déficience intellectuelle. Ces déclarations de principe précisent les convictions et valeurs d'Inclusion Canada, principes fondés sur la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, et surtout, elles ont été éclairées par des consultations faites avec des personnes ayant une déficience intellectuelle, leur entourage, les membres d'Inclusion Canada et leur conseil d'administration. À lire:
 
Déclarations
+
FRIS: Nouvelles bourses!

Le Fonds de recherche Inclusion sociale (FRIS), qui travaille à l'avancement des connaissances en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme, annonce un nouveau programme de bourses et subventions pour 2021-2022. S'adressant aux étudiants universitaires, professeurs universitaires ou chercheurs dans le programme déficience intellectuelle, trouble du spectre de l'autisme et déficience physique (DI, TSA et DP) d'un CISSS ou d'un CIUSSS, les nouvelles bourses et subventions cherchent à appuyer la recherche et l'innovation dans le domaine de l'inclusion sociale, entre autres. Voici les détails:

• Une bourse de premier cycle d'initiation à la recherche;

• Une bourse de deuxième cycle et une bourse de troisième cycle en déficience intellectuelle ou en trouble du spectre de l'autisme;

• Une bourse de deuxième cycle et une bourse de troisième cycle en recherche conjointe SQETGC/FRIS en troubles graves du comportement;

• La bourse de recherche Peter-Zwack (Ph.D.);

• La bourse de recherche Bengt-Nirje (Ph.D.);

• La subvention Soutien au développement des déterminants liés à la participation sociale des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme (OPHQ/FRIS).
 
+
27e Rendez-vous de l'Institut universitaire en DI et en TSA 

Le 27e Rendez-vous de l'Institut universitaire en DI et en TSA aura lieu le 18 novembre 2021 en webdiffusion sur la thématique Transitions des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l'autisme (TSA).

Pas moins de six conférences seront présentées sur de nouvelles connaissances cliniques et scientifiques visant à informer et à sensibiliser sur les transitions des personnes adultes présentant une DI ou un TSA, à tous les âges et dans différents contextes. 

Pour voir le programme, cliquez sur l'image:
Vous avez jusqu'au 6 novembre pour vous inscrire ici:
 
S'inscrire
+
De nouveaux visages à la Société





Bénédicte Jutras, Conseillère principale chez RuGicomm, remplacera Anick Viau, Directrice adjointe et des communications, tout au long de son congé de maternité dans les tâches de communications. 

                                      





Crédit photo: Julie Perreault

Brisbane Agbo, Relationniste et gestionnaire de communauté chez RuGicomm également, travaillera de pair avec Bénédicte sur les différents projets de comunication ainsi que sur les réseaux sociaux de la Société.



Bienvenue dans l'équipe!

NOUVELLES POUR LES MEMBRES


Les programmes et services destinés aux personnes handicapées
 
Les principaux programmes et services québécois destinés aux personnes handicapées, à leur famille et à leurs proches seront tous graduellement hébergés sur le site officiel du gouvernement sous https://www.quebec.ca/personnes-handicapees.

Pour plus de détails, ou pour connaître les services directs offerts par l'Office des personnes handicapées du Québec, consultez la page de l'Office:
 
Office des personnes handicapées du Québec
Website
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
YouTube

 
© 2021 Société québécoise de la déficience intellectuelle, Tous droits réservés


Vous voulez changer vos paramètres ?
Vous pouvez
mettre à jour vos préférences ou vous désabonner

Email Marketing Powered by Mailchimp