Copy
Afficher dans le navigateur
Épigr@phe n° 63 // Avril 2018
Les chroniques de l'Atelier Graphite           
Ouverture d'un atelier d'échanges de pratiques : Num-@-vous
Dans le cadre de la Solidarité numérique portée, soutenue et financée par Bordeaux Métropole, l'association Atelier Graphite propose un atelier d'échanges de bonnes pratiques numériques. Il aura lieu tous les mois, ouvert à tous, gratuit et informel

Pourquoi ? Nous sommes souvent isolés face à la complexification des démarches, et -acteur du champ social- quel que soit notre métier, nous avons des difficultés mais aussi des solutions. Pourquoi ne pas les partager?
Puis-je créer une adresse mail pour un tiers? Comment bien conserver les documents? Comment former un recours administratif? Quel intérêt à installer des applications sur le téléphone d'usagers? Ai-je le droit d’accéder aux espaces numériques d'autrui? Comment garder une trace des démarches dématérialisées? ... Si cela - ou autre chose- fait écho à votre quotidien professionnel
 
Nous vous proposons une première rencontre le mercredi 6 juin de 10h à 12h à l'association - 157 Cours Balguerie Stuttenberg à Bordeaux - plan -
 
Venez  librement sans inscription préalable. Une attestation de présence pourra être délivrée. Nous construirons cet atelier d'échanges au fil de l'eau, chacun apportant témoignages, questions, réponses... Bienvenue !!
La formation numérique aux acteurs sociaux de Bordeaux
Le Centre de Ressource de la Solidarité Numérique (CRSN), mis en place par la Ville de Bordeaux, a été inauguré le 28 mars dernier. L’une des premières actions du CRSN est de proposer des formations « Solidarité numérique » dont l’objectif est de fournir un « bagage numérique minimum » aux acteurs sociaux, un savoir de base nécessaire à leur culture personnelle et à leur métier.
 
Chaque module proposé, et détaillé dans ce fichier pdf, fait partie d’un parcours qui a sa propre logique de montée en compétences.
L’ordre des modules proposés suit la logique d’apprentissage en fonction des réponses à apporter face aux besoins exprimés par les publics.
Il est donc fortement conseillé de suivre l’intégralité des modules.
 
Chacun de ces modules est dispensé par un formateur expert du domaine.
Aucun prérequis technique n’est demandé. Cependant, ces modules sont construits pour les acteurs de proximité qui œuvrent déjà auprès de leurs publics et connaissent les modalités et les processus d’une saisie « papier ». Les groupes de participants seront, idéalement, composés d’un maximum de 10 personnes dont 5 seront issues des services de la ville et 5 des associations bordelaises du secteur social.
 
Cette formation est gratuite en 2018, elle dure 5 jours complets et une nouvelle session a lieu en moyenne tous les mois au SESAME, 13 place Canteloup.
Le programme de l’année figure ici.
 
Si vous ou l’un des employés de l’association (ou bénévoles impliqués) souhaitez bénéficier de cette formation, vous pouvez vous inscrire par téléphone ou mail, au plus tôt, au :
Responsable du Centre de ressource de la Solidarité numérique
Daniel PENICAUT
Tél : 05 56 10 26 11
Mél : crsn@bordeaux-metropole.fr

Chronique de permanence 








 
 

© MAXPPP
 
Un nouveau partenariat à été noué avec Pôle Emploi dans le cadre de dispositifs innovants. Des permanences sont proposées mensuellement dans les agences de Cenon et Lormont, à l’attention des demandeurs d’emploi. Les conseillers orientent eux-mêmes vers ce service de médiation administrative et numérique en faveur de l’emploi.
La semaine dernière, à Cenon, une jeune femme est venue demander si la procédure de licenciement pour abandon de poste que son employeur mettait en place pour la licencier était légale. Le réel motif semblait être qu'il ne lui fournissait plus de mission en tant qu'aide à domicile. 
Nous avons noté une prédominance des informations juridiques lors de ces premières permanences, notamment dans le cas de licenciements... Les éclairer sur les actions possibles et le décodage des textes de lois suffit souvent à les rassurer.

Projet de loi droit d'asile

Nous avons tous entendu parler de ce projet de loi en ce moment en discussion à l'Assemblée Nationale qui vise à accélérer la procédure d'attribution du droit d'asile et à accélérer le renvoi de ceux pour qui ce droit a été refusé. Il y a bien des chose à dire sur ce sujet, nous entendons beaucoup parler du délai d'appel qui est réduit de moitié, passant ainsi de 30 à 15 jours, mais ce qui nous a fait sourire, c'est une petite note qui dit ceci:
  • La notification de l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) envoyée "par tout moyen", notamment électronique, et plus seulement par courrier
Le numérique ne recule devant rien

article de l'Express ICI
Voir nos anciennes Newletters ou s'inscrire
Vous recevez ce message à cette adresse : <<Email Address>>
Vous pouvez vous désabonner ici.
Faites nous partager vos expériences et retours en répondant simplement à ce mail
contact@atelier-graphite.fr

Email Marketing Powered by Mailchimp