Copy
Afficher dans le navigateur
Épigraphe n° 61 // Février 2018
Les chroniques de l'Atelier Graphite           
Nous avons la couleur !
La CARSAT vient de nous faire don de 2 imprimantes en parfait état de marche, dont une en couleurs! Nous sommes reconnaissantes de ce don qui va nous permettre d'imprimer à moindre coût et de voir nos beaux graphiques dans toute leur splendeur. Et pour lire notre planning des permanences, quelle amélioration !
ANTS... vous hante !
Le carnet de rendez-vous compte de plus en plus de "Démarche ANTS". Passage devenu obligatoire, qui laisse dans le désarroi de nombreuses personnes éloignées du numérique.
Bien que l'on note moins de bugs sur le site, des gens avouent conduire dans l'illégalité se sachant pas quoi faire. Nous nous retrouvons avec des rendez-vous bien plus longs que d'habitude puisqu'il faut une adresse mail, la création d'un compte, parfois l'obligation de passer par France Connect (donc de trouver ses mots de passe Ameli...) en moyenne, nous passons 30 à 40 minutes simplement pour se connecter à l'ANTS.
Habituées aux démarches en ligne et aux interfaces institutionnelles, nous voulions vérifier si nous étions les seules à trouver ce site complexe et obscure... nous avons vite été confortées: 60 millions de consommateurs , Nextimpact, Que Choisir Forum,...
Le site n'a pas su améliorer sa lisibilité et son accessibilité : catégories chargées, code couleur peu clair, difficulté à accéder aux démarches avec un renvoi récurrent à la Foire Aux Questions, difficulté à télécharger des documents, messages d'erreur intempestifs après de longues seconde d'attente de chargement, de quoi perdre patience...
Nous préparons une fiche détaillée sur le fonctionnement de ce site afin d'aider au mieux les usagers. Nous tenterons, de notre coté, de rester claires et concises !
Info fournie par un usager n'arrivant pas à faire ses démarches sur l'ANTS pour obtenir un changement de titulaire sur la carte grise : une camionnette sur le parking du Gifi s'occupe de tout! Pas besoin d'e-mail, de code de cession... juste 20 euros! carte grise reçue 2 jours plus tard...
 
 fracture numérique dites-vous?
Revue de presse !

Chronique de permanence

Ce mois-ci une petite chronique de permanence suite à un entretien avec un usager qui s'est vu refuser sa demande de logement social.
Le problème se situait au niveau du titre de séjour fourni pour la demande.
En effet, ce monsieur a envoyé le permis de séjour longue durée italien de sa femme. Il s'avère, après vérification, que si sa femme a bien le droit de se déplacer dans toute l'Union Européenne, elle n'a pas accès aux logements sociaux dans notre pays. En effet, de nationalité marocaine, l'Italie lui a octroyé  le droit de résider dans son pays et d'y travailler. Mais pour s'installer en France de manière durable, elle doit également demander en France un permis de séjour temporaire dans les 3 mois de son arrivée. Le récépissé de cette demande est suffisant pour effectuer la demande de logement social. Mais cette demande est nécessaire.
Autre point noir de ce dossier, toutes les personnes majeures vivant dans le logement doivent séjourner en France de manière légale. Notre usager doit donc également légaliser sa situation.

Pour rappel, les conditions de séjour pour l'attribution d'un logement social sont libellées ainsi : "Il faut être : Le texte suivant, un arrêté du 1er février 2013, liste de manière précise les titres de séjour acceptés dans le cadre d'une demande.


 

Petit moment nostalgie de Gaëlle
Réservé à ceux qui sont nés dans les années 60

De façon fortuite, en parlant de l'évolution des technologies avec les membres du bureau de l'association, je me suis souvenu d'une machine utilisée dans un job d'été, comme secrétaire à Toulouse dans un magasin Mammouth. C'était avant le minitel, comment dire, le mammouth aussi est un animal préhistorique.
Il a fallu du temps pour retrouver le nom de cette machine sur internet, elle était la fierté du service "commandes et achats" du magasin. C'est un TÉLÉSCRIPTEUR ou télex. Je ne résiste pas au plaisir de vous en livrer une photo. On envoyait une petite bande de papier qui avait codé un texte en signaux, l’ancêtre du FAX.
Alors, qui dira que c'était mieux avant ?
Voir nos anciennes Newletters ou s'inscrire
Vous recevez ce message à cette adresse : <<Email Address>>
Vous pouvez vous désabonner ici.
Faites nous partager vos expériences et retours en répondant simplement à ce mail
contact@atelier-graphite.fr

Email Marketing Powered by Mailchimp