Copy

Chères amies,
Chers amis,

La transmission est une priorité de notre mission. La Fondation développe ainsi une activité intense avec l’Éducation nationale en matière de pédagogie, dont témoigne l’ouvrage remarquable coordonné par Tristan Lecoq, Enseigner de Gaulle (éditions Canopé). Aujourd’hui, c’est le collège de Surgères qui est à l’honneur, avec son spectacle, De Gaulle, l’Appel de la liberté, parrainé par la Fondation, distingué par le prix de l’Association nationale des Membres de l’Ordre national du Mérite, et une mention du Concours national de la Résistance et de la Déportation.
 
***
 
La relation avec la Russie, « qui a fait de l’Internationale une vieille chanson », dixit Malraux, est au cœur de la géopolitique gaullienne. Devant le délitement de la diplomatie française à la remorque de la « gouvernante anglaise » dans les années 30, De Gaulle sait qu’un lien privilégié mais vigilant est inéluctable avec l’Empire de l’Est. C’est ce qu’il écrit dans sa correspondance privée au moment des accords de Munich en septembre 1938. La France Libre entretient des rapports diplomatiques précoces avec l’Union soviétique. Après s’être rendu aux États-Unis en juillet 1944 pour une visite à Roosevelt, le général de Gaulle se lance dans un périple incroyable, par Le Caire et Téhéran, pour rencontrer Staline à Moscou en décembre 1944.
 
En juin 1966, son voyage de dix jours est placé sous le signe de la « détente, l’entente et la coopération », près de dix ans avant les accords d’Helsinki, et dans un tout autre contexte, comme nous le rappelle le Profseur Maurice Vaïsse, dans une contribution majeure. De nombreux documents audiovisuels nous permettent de revivre ce moment important de la diplomatie gaullienne.
 
Est-il besoin de rappeler que De Gaulle ne fut jamais un agent d’influence soviétique, ni un « idiot utile » aveuglé par je ne sais quel antiaméricanisme viscéral ? Je me permets de le rappeler, car on lit encore cette fable chez certains auteurs d’un antigaullisme génétiquement obsessionnel, reprise parfois dans des magazines à grande diffusion. Il suffisait à De Gaulle d’être français, et de défendre les intérêts de la France dans une approche pragmatique, sublimée par son coup d’œil géopolitique, dont le seul but était de défendre la paix.
 
***
 
Notre siège du 5, rue de Solférino fait l’objet de travaux de modernisation. C’est l’occasion de revenir sur l’installation du RPF à cette adresse prestigieuse, grâce aux témoignages et aux contributions de Pierre Lefranc, Bernard Lachaise, Sonia Eloy et Jacques Milloux.
 
Jean-Marie Dedeyan rend hommage au grand Ambassadeur de France que fut Jean Guéguinou, qui vient de nous quitter. Au-delà des fonctions qu’il a servies avec talent, l’homme a laissé une empreinte durable à tous ceux qui l’ont croisé.
 
Notre ami Philippe Le Guillou construit une œuvre littéraire considérable, bien plus ample et variée que ses seules évocations gaulliennes qui nous émeuvent et nous enchantent. On se souvient de ses Stèles à de Gaulle, petit bijou qu’il faut toujours avoir à portée de main. Jean-Yves Perrot nous fait lire avec un enthousiasme communicatif son dernier opus, Le mystère Richelieu.

Notre amie Guillemette de Sairigné vient de publier un formidable Pechkoff, le manchot magnifique, que je vous recommande comme une belle lecture d’été. Elle nous en entretient avec talent et passion.

Bonnes lectures !
 
          



 

❤️   VOTRE SOUTIEN EST IMPORTANT

👍 Aider la Fondation Charles de Gaulle
✒️ Adhérer aux Amis de la Fondation Charles de Gaulle
📨 Abonner un ami à la lettre



📚 Abonnez-vous à la revue Espoir. Le numéro 199 (printemps 2021) est paru.

18 JUIN 2021
LE COLLÈGE JEANNE D’ARC DE SURGĒRES À L’HONNEUR

Le collège Jeanne d'Arc de Surgères a obtenu des récompenses pour le spectacle De Gaulle, l'Appel de la liberté parrainé par la Fondation Charles de Gaulle. L'Association nationale des Membres de l’Ordre national du Mérite (ANMONM) lui a attribué le Premier Prix national Éducation Citoyenne.  Le spectacle a également reçu une mention spéciale du jury du Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) 2021.
 
▶️ Voir la cérémonie

« ENTENTE, DÉTENTE ET COOPÉRATION »
LE VOYAGE DU GÉNÉRAL DE GAULLE EN RUSSIE

Le général de Gaulle débute son voyage officiel en URSS le 20 juin 1966. En dix jours, il visite Moscou, Leningrad, Volgograd, Kiev, Novosibirsk et le cosmodrome de Baïkonour qui n’avait jamais accueilli aucun chef d’État étranger. À chaque étape, ses allocutions, souvent conclues en russe, provoquent l’enthousiasme de la foule. L’émotion est à son comble quand le général de Gaulle cite Pouchkine et Tolstoï, parle d’Anne de Kiev et de Pierre Le Grand et rappelle l’héroïsme du peuple russe durant la Grande Guerre patriotique. C’est à Moscou, le 30 juin 1966, que le général de Gaulle lance sa fameuse formule « l’entente, la détente, la coopération » qui annonce une nouvelle ère des relations internationales.
 
"Le voyage de 1966, événement fondateur de la diplomatie de la Ve République", par Maurice Vaïsse.
 
🔎 Lire

 DE GAULLE EN URSS

Archive INA : De Gaulle en URSS
▶️ Voir
Archive INA : Discours du général de Gaulle le 30 juin 1966 à Moscou
 
🔊 Écouter

 7 JUILLET 1947
LE GÉNÉRAL DE GAULLE INSTALLE SES BUREAUX
AU 5, RUE DE SOLFÉRINO À PARIS

"Le 5, rue de Solférino avant le RPF", par Jacques Milloux
🔎 Lire
"Historique des installations du RPF", par Pierre Lefranc
🔎 Lire
"La rue de Solférino vue par les gaullistes au cœur de l’action au temps du RPF", par Bernard Lachaise
🔎 Lire
"L’Association nationale pour le soutien au général de Gaulle", par Sonia Eloy
🔎 Lire
"Jean Guéguinou, ambassadeur de France", par Jean-Marie Dedeyan
🔎 Lire

LIRE, ÉCOUTER, VOIR

Pechkoff, le manchot magnifique
Entretien avec Guillemette de Sairigné

 
▶️ Voir
Le Mystère Richelieu de Philippe Le Guillou (éditions Robert Laffont, Les Passe-murailles, 2021), par Jean-Yves Perrot

 
🔎 Lire
Exposition "Nos héros venus d’Outre-mer, 1939-1945" présentée par le ministère des Outre-mer et Outremers360
Exposition conçue par Jean-Claude Narcy et Alice Bertheaume dans les jardins du ministère des Outre-mer à partir du 14 juillet 2021.
👉 En savoir plus

LIEUX GAULLIENS

Belle demeure du XIXe siècle, la Maison natale Charles de Gaulle est ouverte au public !
👉 En savoir plus
La Boisserie, demeure familiale du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Églises, est ouverte au public !
Pour toute réservation, nous vous invitons à nous contacter par téléphone au 03 25 01 52 52 ou par courriel à boisserie@charles-de-gaulle.org.
👉 En savoir plus

🎁   BOUTIQUE EN LIGNE

Disque vinyle « Charles de Gaulle, discours historiques (1940-1969) »
40,00 €
🛒 Commander
Petit livre illustré « L'Appel du 18 juin »
10,90 €
 
🛒 Commander
Magnet en métal « Charles de Gaulle : Colombey-les-Deux-Églises »
6,50 €
🛒 Commander
Site internet
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Email
Fondation Charles de Gaulle
5 rue de Solférino
75007 Paris
© 2020 – Tous droits réservés

Vous souhaitez ne plus faire partie de notre liste de diffusion ?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences de réception ou vous désinscrire de notre fichier d'envoi.


Vous pouvez nous envoyer vos commentaires et suggestions à communication@charles-de-gaulle.org.

Retrouvez nos lettres précédentes :

Lettre n°1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29

Consulter cet email dans votre navigateur