Copy
📨   LETTRE N°17

Vendredi 4 septembre 2020
Retrouvez nos actualités, nos projets, nos prochains événements et bien d'autres exclusivités dans la lettre de la Fondation Charles de Gaulle.
LE MOT DU PRÉSIDENT

Chères Amies,
Chers Amis,

Après l’interruption estivale, nous sommes heureux de vous retrouver dans cette étrange rentrée où les incertitudes liées à la situation sanitaire se conjuguent avec les inquiétudes sur la situation économique et sociale, et le mauvais cours que prend l’évolution des relations internationales.
 
Nos premières pensées, en ce centenaire de la proclamation de l’État du Grand Liban par la France, vont vers le peuple libanais auquel nous lie tant d’affection. Il y a longtemps, dans un village reculé de la Montagne libanaise, un vieil homme m’avait confié les larmes aux yeux que les cloches des églises du Liban avaient sonné le glas quand les Allemands étaient entrés dans Paris en juin 1940. Je n’ai jamais pu le vérifier, peut-être s’agissait-il d’une initiative isolée ou d’un souvenir recréé, mais j’ai trouvé bouleversante cette conjugaison des malheurs de nos deux peuples qui entretiennent tant de liens depuis tant de siècles. Notre ami le professeur Henry Laurens a bien voulu nous confier sa vision très éclairante sur la force de ces liens. Notre ami Renaud Girard revient avec son immense talent sur cette belle histoire commune, tissée de drames, de malentendus parfois, mais de tant de générosité et d’affection. Saluons donc les initiatives du Président de la République, qui a fait et dit ce qu’il fallait, quand il le fallait.
 
Charles de Gaulle avait vécu au Liban de 1929 à 1931. Il avait prononcé alors un discours mémorable à la jeunesse libanaise. Jusqu’à son dernier souffle, il aura eu le souci du Liban, comme il le rappelait à chaque ambassadeur accrédité à Paris. Karim Bitar nous donne à lire un texte fort invitant à la réflexion, Ce que le Liban peut apprendre du général de Gaulle. À Colombey, lors de l’inauguration de la Croix de Lorraine, de nombreux cèdres furent plantés, cadeau du Président de la République libanaise. De jeunes pousses raviveront bientôt la plantation. Et malgré toutes les difficultés que traverse le pays, je voudrais dire à nos amis libanais qui nous lisent en grand nombre que notre projet de créer un Institut Charles de Gaulle à Beyrouth demeure notre priorité.

 
***

Charles de Gaulle avait choisi le 4 septembre 1958, date anniversaire de la proclamation de la République sur les décombres du Second Empire en 1870, pour présenter aux Français place de la République, le projet de nouvelle Constitution élaboré pendant l’été 1958. La magie des archives nous permet de revivre ce formidable moment. C’est André Malraux qui plante le décor dans un bouleversante allégorie républicaine, « la France veut la République avec le général de Gaulle », avec cette phrase prémonitoire : « Mais les institutions deviennent ce qu’en font les Nations… » Celui qui n’est encore que le dernier président du conseil de la IVe République gravit ensuite les marches de la sobre tribune pour brosser en trente minutes, sans lire aucune note, évidemment sans prompteur, un tableau éblouissant de l’histoire républicaine de la France, qu’il faudrait inlassablement rediffuser pour édifier notre époque amnésique. « C’est alors, qu’au milieu de la tourmente nationale et de la guerre étrangère, apparut la République. Elle était la souveraineté du peuple, l’appel de la liberté, l’espérance de la justice. Aujourd’hui, autant que jamais, nous voulons qu’elle le demeure. » Que les apprentis-sorciers qui veulent bricoler nos Institutions, notamment en réinstaurant le mode de scrutin proportionnel pour les élections législatives, méditent cette magistrale leçon.
 
Jean-Paul Cointet, dans un article pénétrant revient sur les années de guerre : « De Gaulle et la République ou la double reconnaissance 1940-1944 ». Le témoignage de René Brouillet nous rappelle pourquoi le 25 août 1944, le général de Gaulle n’a pas voulu rétablir la République, estimant qu’elle était avec lui à Londres depuis le 18 juin 1940. Georges Bergougnous, dans une contribution majeure, commente un dialogue inédit entre le général de Gaulle et Michel Debré sur les institutions. Et nous sommes heureux de publier un texte, aussi instructif que talentueux, de l’historien Bernard Richard sur « La Marseillaise entre Occupation, Résistance et Libération, 1940-1944. »
 
***
 
Cet automne va être l’occasion d’une belle floraison littéraire en cette année gaullienne. Notre ami le grand historien Jean-Paul Bled est le maître d’œuvre d’un ouvrage collectif qui fera date, De Gaulle, l’homme du siècle (Éditions du Cerf, en librairie le 7 septembre). Il nous dévoile ici le sens de son projet.
 
Trois expositions retiennent notre attention : Comme en 40… au Musée de l’Armée ; 1940, paroles de rebelles au Musée de l’Ordre de la Libération ; Obéir, désobéir, commander. De Gaulle, une carrière militaire 1910-1952, au Château de Vincennes.
 
***
 
Merci pour votre fidélité. N’hésitez pas à élargir notre liste de diffusion et à nous aider à nous améliorer grâce à vos suggestions et votre soutien financier.


Hervé Gaymard

❤️   VOTRE SOUTIEN EST IMPORTANT

✅ Aider la Fondation Charles de Gaulle
✅ Adhérer aux Amis de la Fondation Charles de Gaulle

🇫🇷🇱🇧   LE LIBAN ET LA FRANCE, UNE FRATERNITÉ VIVANTE

"De Gaulle, ses années beyrouthines et son héritage pour le Liban", par Hervé Gaymard
À l’occasion du centenaire de la proclamation du Grand Liban, Hervé Gaymard a répondu à une interview publiée le 1er septembre dernier dans Arab News : « Pour les gaullistes que nous sommes, le Liban a évidemment une résonnance très particulière ».
🔎 Lire l'article
"Les liens séculaires du Liban avec la France", par Renaud Girard
Il y a exactement cent ans, le 1er septembre 1920, le haut-commissaire de France pour l’ancienne province ottomane de Syrie, placée sous mandat français par la conférence de San Remo du 25 avril, affirmait l’existence d’un nouveau pays, taillé en son sein.
🔎 Lire l'article
"Pour les Français, les Libanais ne sont pas des étrangers", par Henry Laurens (entretien accordé au Monde le 31 août 2020)
Alors qu’Emmanuel Macron s’est rendu à Beyrouth, le lundi 31 août, pour le centième anniversaire de la proclamation du « Grand Liban », l’historien analyse les anciennes et étroites relations entre les deux pays.
🔎 Lire l'article
"Ce que le Liban peut apprendre du général de Gaulle", par Karim Bitar
« Le refus de la résignation, le courage de reprendre le collier même lorsque tout semble perdu, l’idée que le désespoir est interdit, quand bien même tous les éléments objectifs seraient susceptibles de nous y conduire. »
🔎 Lire l'article
Inauguration d'une stèle commémorative par le 1er Régiment de spahis, unité Compagnon de la Libération
Le 30 juin 2020 a été inauguré la stèle commémorant le passage d’une partie du 1er escadron de spahis marocains de la frontière libano-palestinienne derrière le capitaine Paul Jourdier le 30 juin 1940.
🔎 Lire l'article
🔎 Lire l'article d'Isabelle Dasque pour en savoir plus sur le séjour du Commandant de Gaulle au Levant

🏛  LA RÉPUBLIQUE
4 septembre 1870 – 4 septembre 1958

Discours d’André Malraux et du général de Gaulle Place de la République le 4 septembre 1958
Après une introduction menée par André Malraux, le général de Gaulle présente au peuple français, dans un discours place de la République à Paris, le projet de Constitution que le gouvernement vient d'adopter et qui sera soumis à l'approbation des Français par voie de référendum le 28 septembre. Il brosse d'abord l'histoire de la République en France, avant de décrire les nouvelles institutions, appelées à rompre avec celles de la IVe République, livrée au régime des partis.
▶️ Écouter les discours
"De Gaulle et la République ou la double reconnaissance : 1940-1944", par Jean-Paul Cointet
C’est une réflexion historique que nous proposons ici sur la nature et l’expression des rapports entre Charles de Gaulle et l’idée républicaine à la faveur d’une crise décisive, celle de mai-juillet 1940 qui vit l’effondrement du plus long des régimes républicains qu’ait connus la France.
🔎 Lire l'article
"Charles de Gaulle à l’Hôtel de Ville, 25 août 1944", témoignage de René Brouillet
« Le sentiment qui "en ce jour tant espéré, tant attendu" – ce sont les expressions du général de Gaulle – emplissait le cœur de mon chef d’alors, Georges Bidault, n’était, en aucune façon l’amertume. Enfin, je le cite, "le rêve s’incarnait". Ce moment où, en sa qualité de président du Conseil national de la Résistance, il lui a appartenu de saluer le général de Gaulle arrivant à l’Hôtel de Ville, Georges Bidault l’a cru alors, je le cite encore, "le sommet de sa vie". »
🔎 Lire l'article
Inédit (2e partie) : "Dialogue entre le Général et Michel Debré sur les institutions", par Georges Bergougnous
« Le Parlement, s’il délibère et vote les lois et contrôle le ministère, a cessé d’être la source d’où procèdent la politique et le Gouvernement. »
🔎 Lire l'article
"La Marseillaise entre Occupation, Résistance et Libération, 1940-1945", par Bernard Richard
« Le 17 juin 1940, le maréchal Pétain prononce à la radio un message par lequel, en tant que président du Conseil des ministres depuis la veille, il annonce aux troupes armées qu’il faut cesser le combat. Son discours s’achève par une Marseillaise. Alors en cure à Dax et écoutant le message, Sacha Guitry raconte en témoin les réactions de ses compagnons : plusieurs se lèvent de leurs chaises, par respect, et pleurent. Mais à Chinon, selon le journaliste Alfred Fabre-Luce, une partie des assistants refusent de se lever comme de se découvrir : « Non, c’est une Marseillaise boche ! » D’origine révolutionnaire et liée à l’instauration de la République, la Marseillaise aura-t-elle encore une légitimité dans un État français qui impose une transformation contre-révolutionnaire du pays ? »
🔎 Lire l'article

📚   DE GAULLE EN LIBRAIRIE

De Gaulle, l’homme du siècle, ouvrage collectif dirigé par Jean-Paul Bled (éditions du Cerf, octobre 2020)
Pour le centenaire de la naissance et le cinquantenaire de la mort du Général, Jean-Paul Bled, historien et membre du Conseil scientifique de la Fondation Charles de Gaulle, a réuni les meilleurs spécialistes de la vie, de la pensée, de l'action et de l'héritage de l'homme qui n'aura cessé d'incarner une certaine idée de la France. Un monument.
🔍 Lire la présentation de l'ouvrage

🏤   DE GAULLE AU MUSÉE

Exposition Comme en 40… au musée de l’Armée du 17 septembre 2020 au 10 janvier 2021
Le musée de l’Armée présente une exposition qui retrace l’atmosphère de cette année terrible et ses conséquences pour la population après le choc de la défaite. Venez-vous glisser dans la peau et le quotidien des Français de 1940, prisonniers de guerre, internés, réfugiés, résistants ou encore habitants des différentes zones.
👉 Plus d'informations sur le site du musée de l'Armée
Exposition 1940 ! Paroles de rebelle au musée de l’ordre de la Libération du 17 septembre 2020 au 3 janvier 2021
L'exposition interroge le « mystère de l’engagement » en donnant la parole aux pionniers de la Résistance : les Compagnons de la Libération. En s'appuyant sur leurs témoignages, le parcours met en lumière la volonté de ces hommes et de ces femmes qui décident de prendre tous les risques, dès 1940, pour une France libre. Des témoignages qui permettent de mieux comprendre trois éléments : la décision, les motivations et l’action. Des lettres, des journaux de guerre ainsi que des effets personnels sont présentés.
👉 Plus d'informations sur le site de l'Ordre de la Libération
Obéir, désobéir, commander. De Gaulle, une carrière militaire, 1910-1952 au Service historique de la Défense à Vincennes du 7 septembre au 23 décembre 2020
Composée de 162 documents d’archives, manuscrits, dessins, images, films et objets pour la plupart inédits, cette exposition propose un nouveau regard sur une carrière militaire où l’ordinaire et l’exceptionnel s’entremêlent. Au-delà de la singulière trajectoire de l’officier Charles de Gaulle, elle invite les visiteurs à découvrir toute une page d’histoire de l’armée française qui débute au temps des charges d’infanterie et se termine à l’ère des puissances nucléaires.
👉 Plus d'informations sur le site du SHD
Le 23 juillet 2020, la Fondation Charles de Gaulle a publié sa première revue Espoir 100% numérique. Au fil des pages, vous pourrez passer de l’histoire à la science, de l’économie à la littérature, de l’ardente nécessité de la Participation au cinéma, découvrir de belles vies au service de la dignité humaine et de la patrie, par la magie de l’entrelacs du texte, de l’image et du son, qui rend tellement vivante cette "certaine idée de la France" qui pour toujours nous anime.
🔎 Lire la revue Espoir n°197 numérique (été 2020)
📌 S'abonner à la revue Espoir

🎁   BOUTIQUE EN LIGNE

Revue Espoir n°196 – Le message gaullien/De Gaulle vu par les écrivains (hiver 2019-2020)
10,00 €
🛒 Commander
La discorde chez l’ennemi (préfacé par Hervé Gaymard)
18,00 €

 
🛒 Commander
Mug "général de Gaulle"
14,50 €



 
🛒 Commander
🏡  La Boisserie

Située à l’entrée du village de Colombey-les-Deux-Églises, la Boisserie fut la demeure familiale du général de Gaulle. Profitez des derniers jours de l'été pour découvrir la Boisserie sous le soleil ! Pour vos futures visites, nous vous invitons à contacter l’équipe du site par téléphone au 03 25 01 52 52 ou par courriel à boisserie@charles-de-gaulle.org.

Site internet
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Email
Fondation Charles de Gaulle
5 rue de Solférino
75007 Paris
© 2020 – Tous droits réservés

Vous souhaitez ne plus faire partie de notre liste de diffusion ?
Vous pouvez mettre à jour vos préfèrences de réception ou vous désinscrire de notre fichier d'envoi.


Si vous le souhaitez, vous pouvez nous envoyer vos commentaires et suggestions à communication@charles-de-gaulle.org

Retrouvez les lettres précédentes :

Lettre n°1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16

Consulter cet email dans votre navigateur 🌐






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Fondation Charles de Gaulle · 5 rue de Solférino · Paris 75007 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp