Copy

Chers Amis,
Chères Amies,

À Vancouver, en juillet 1996, lors de la Conférence Internationale contre le SIDA où je représentais la France, les diplomates m’avaient recommandé de m’exprimer en anglais "pour être mieux compris". J’en ai encore honte, car à l’issue de mon propos, nombre d’Africains et de Canadiens francophones étaient venus me le reprocher. "Comment voulez-vous que l’on défende la langue française, quand les Français eux-mêmes ne l’assument pas et l’abîment dans son usage quotidien par le snobisme de l’anglicisme ?" Tout était dit.
 
Il faut remercier Hélène Carrère d’Encausse et l’Académie française, pour leur grande vigilance quant aux usages de la langue, et leur ouverture sur la richesse du "français hors les murs", comme en témoigne la publication récente du Dictionnaire des francophones, et l’élection parmi les Immortels d’artisans fabuleux de notre langue, Dany Laferrière, François Cheng, Maurizio Serra, Andreï Makine, Michael Edwards, Amin Maalouf, qui suivent les traces de Léopold Sédar Senghor ou d’Assia Djebar. Nous reproduisons l’entretien du Secrétaire Perpétuel dans Le Figaro, ainsi que le communiqué des associations de défense de la langue française publié le 20 mars dernier à l’occasion de le journée mondiale de la langue française et de la francophonie.

 
***
 
En mars 1966, la France se retirait du commandement intégré de l’OTAN, mais restait membre à part entière de l’Alliance Atlantique. Ce coup de tonnerre s’inscrivait pourtant dans une démarche logique. D’abord parce que la guerre d’Indochine avait montré les dangers du rôle assigné à la France, à savoir le combat de chars en Centre-Europe, ce qui l’avait conduit à négliger ses forces aériennes. Ensuite parce que les États-Unis et la Grande-Bretagne avaient éludé la proposition d’un directoire à trois de l’Alliance, proposé par de Gaulle en septembre 1958. Enfin parce que l’accession de la France à la puissance nucléaire modifiait bien sûr fondamentalement la donne.
 
Nous vous donnons à écouter et à lire un passionnant dossier avec les témoignages de Pierre Messmer, de Maurice Couve de Murville, de l’Ambassadeur Hervé Alphand. Une table ronde réunissant les meilleurs historiens – Robert Franck et Jenny Raflik-Grenouilleau –, militaires – général Jean-Paul Paloméros – et diplomate – Pascale Andréani – nous permet de resituer cette décision dans une perspective longue jusqu’aux problématiques contemporaines, qu’illustre également la contribution de Frédéric Fogacci et de l’amiral Jérôme Érulin.
 
Nous revenons également sur AsterX, le premier exercice militaire spatial français et européen, cinquante-six ans après le lancement d’Astérix, le premier satellite français. Il faut toujours accorder la priorité à la recherche et à l’innovation.
 
***
 
Nous reviendrons au cours de cette année 2021 sur la haute figure d’André Malraux, premier président de la Fondation Charles de Gaulle dont nous fêtons le cinquantième anniversaire. Michaël de Saint Cheron, qui a écrit naguère avec son frère François un beau témoignage sur l’automne de cette belle vie (Notre Malraux) évoque la création du Centre international de Recherches André Malraux pour le dialogue des cultures.
 
Il ne faut jamais oublier les profils perdus, qui nous élèvent d’autant plus que leur courage le dispute à leur humilité. Ainsi nous sommes heureux d’évoquer la mémoire de Nafissa Sid Cara, pionnière de l’islam républicain, ministre du général de Gaulle dans le gouvernement de Michel Debré. Notre ami Philippe Goulliaud nous en livre un portrait saisissant et émouvant.
 
Notre cœur saigne des infortunes du Liban. Avec Beyrouth mon amour, 4 août 2020, 18h07 de Bélinda Ibrahim, apportons notre pierre pour le soutien aux étudiants du Liban.


Bonne lecture !

 
          



 

❤️   VOTRE SOUTIEN EST IMPORTANT

👍 Aider la Fondation Charles de Gaulle
✒️ Adhérer aux Amis de la Fondation Charles de Gaulle

ACTUALITÉ
SEMAINE DE LA FRANCOPHONIE

"La francophonie est un choix du cœur", par Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française
Alors que la semaine de la francophonie s’achève, le Secrétaire perpétuel de l’Académie explique en quoi elle est une richesse qu’il faut défendre et accompagner dans un entretien accordé à Alice Develey pour Le Figaro du 19 mars 2021.
🔎 Lire
Le 20 mars dernier, les associations de défense de la langue française ont publié un communiqué commun à l’occasion de la journée mondiale de la langue française et de la francophonie.
🔎 Lire

MARS 1966 : LE RETRAIT DE LA FRANCE
DU COMMANDEMENT INTÉGRÉ DE L’OTAN

En mars 1966, la France se retirait du commandement intégré de l’OTAN, mais restait membre à part entière de l’Alliance Atlantique. Ce coup de tonnerre s’inscrivait pourtant dans une démarche logique. D’abord parce que la guerre d’Indochine avait montré les dangers du rôle assigné à la France, à savoir le combat de chars en Centre-Europe, ce qui l’avait conduit à négliger ses forces aériennes. Ensuite parce que les États-Unis et la Grande-Bretagne avaient refusé la proposition d’un directoire à trois de l’Alliance, proposé par de Gaulle en septembre 1958. Enfin parce que l’accession de la France à la puissance nucléaire modifiait bien sûr fondamentalement la donne.

En avril 2009, la France a réintégré le commandant militaire intégré de l’OTAN, mais ce n’est pas un retour au statu quo ante : il n’y pas de bases sur son territoire ; elle reste maîtresse de son espace aérien ; il n’y a pas d’automaticité de son engagement ; les forces nucléaires ne sont pas concernées. Il nous a paru essentiel de revenir sur cette longue histoire qu’éclairent les témoignages des acteurs de l’époque, ainsi que l’analyse des historiens, des militaires et des diplomates d’aujourd’hui.

Hervé Gaymard

 
"Rien ne peut faire qu’un traité soit valable intégralement quand son objet s’est modifié" : conférence de presse du général de Gaulle, le 21 février 1966
▶️ Voir
Témoignage de Pierre Messmer, ministre des Armées du général de Gaulle
🔎 Lire
Témoignage de Maurice Couve de Murville, ministre des Affaires étrangères du général de Gaulle
🔎 Lire
Témoignage d’Hervé Alphand, ambassadeur de France aux États-Unis (1956-1965), Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères (1965-1972)
🔎 Lire
"La France et l’OTAN, de De Gaulle à aujourd’hui", par Frédéric Fogacci et l’amiral Jérôme Erulin
🔎 Lire
Table-ronde "La France et l’OTAN, de De Gaulle à aujourd’hui"
Avec Robert Franck, Jenny Raflik-Grenouilleau, le général Jean-Paul Paloméros et Pascale Andréani.
🔊 Écouter
Pour en savoir plus !
La revue Espoir n°146 et le livre De Gaulle et la défense de la France, d'hier à aujourd'hui (Nouveau Monde éditions, 2017) sont consacrés au sujet de  l’OTAN.
🛒 Commander la revue Espoir n°146
🛒 Commander le livre "De Gaulle et la défense de la France, d'hier à aujourd'hui"

DE 1965 À AUJOURD’HUI

Plus de 50 ans après le lancement du premier satellite français baptisé Astérix (1965), la France conduit avec AsterX son premier exercice militaire dans l’espace depuis le Centre national d’études spatiales (CNES) à Toulouse. C’est également le premier exercice de ce type en Europe.
🔊 Écouter

GRANDE FIGURE

"Nafissa Sid Cara, pionnière de l’Islam républicain", par Philippe Goulliaud
🔎 Lire
"Je me souviens…", par Nafissa Sid Cara
🔎 Lire

ANDRÉ MALRAUX
PREMIER PRÉSIDENT DE LA FONDATION CHARLES DE GAULLE

"Naissance du Centre international de Recherches André Malraux – Pour le dialogue des cultures (CIRAM)", par Michaël de Saint Cheron
🔎 Lire
LIRE
Beyrouth mon amour, 4 août 2020, 18h07, sous la direction de Bélinda Ibrahim
Un soutien utile aux étudiants du Liban.
🔎 Lire

ACTUALITÉS PÉDAGOGIQUES

Fiches pédagogiques – Bande dessinée De Gaulle
Dans le cadre de ses nouvelles ressources à destination des enseignants et des élèves, les fiches pédagogiques de la Fondation Charles de Gaulle, conçues à partir des planches de la bande dessinée à succès De Gaulle éditée en trois tomes (collection "Ils ont fait l'Histoire", éditions Glénat, 2020), sont désormais des  ressources référencées sur le portail Internet de l’Académie de Paris.
🔎 Lire

BOUTIQUE EN LIGNE

Coffret DVD série De Gaulle, l’éclat et le secret
25,00 €
 
🛒 Commander
Stylo BIC « De Gaulle »
2,90 €


 
🛒 Commander
Mazagran "général de Gaulle"
14,50 €

 
🛒 Commander
Site internet
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Email
Fondation Charles de Gaulle
5 rue de Solférino
75007 Paris
© 2020 – Tous droits réservés

Vous souhaitez ne plus faire partie de notre liste de diffusion ?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences de réception ou vous désinscrire de notre fichier d'envoi.


Vous pouvez nous envoyer vos commentaires et suggestions à communication@charles-de-gaulle.org.

Retrouvez nos lettres précédentes :

Lettre n°1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26

Consulter cet email dans votre navigateur