Copy

View this email in your browser


PREMIER'S COUNCIL ON DISABILITIES
CONSEIL DU PREMIER MINISTRE POUR LES  PERSONNES HANDICAPÉES
140-250 Rue King Street, PO Box 6000
      Fredericton NB, E3B 9M9      
Toll-free / Sans frais: 1-800-442-4412  
Red tulips/Tulipes rouges
March 2022 Newsletter
Bulletin d'information de mars 2022


Premier's Council on Disabilities logo/Logo du Conseil du premier ministre pour les personnes handicapées
Forward to Friend / Envoyer à un ami Forward to Friend / Envoyer à un ami
PCD Vision/Mission Statement

The Premier’s Council on Disabilities is a body for consultation, study and information sharing, which was created to advise the provincial government on matters relating to persons with disabilities. The Council is made up of Chairperson and 12 Council Members. The Premier’s Council offers support and referral to individuals seeking out programs and services available to them. You can call us at 1-800-442-4412 or send us an email at pcd-cpmph@gnb.ca with your questions and it will be our pleasure to help you.

CPMPH Vision/Mission

Le Conseil du premier ministre pour les personnes handicapées est un organisme d'étude, de consultation et de partage d’information qui a été créé pour donner son avis au gouvernement provincial sur les questions relatives aux personnes handicapées. Le Conseil se compose d’un président et de 12 membres. Le Conseil offre un service de soutien et d’aiguillage aux particuliers vers les services disponibles au sein de la communauté. Vous pouvez nous appelez au 1-800-442-4412 ou nous envoyer un courriel au pcd-cpmph@gnb.ca avec vos questions et il nous fera plaisir de vous aider.


Do you have a volunteer opportunity? The Premier’s Council on Disabilities would like to support your organization by sharing information about your volunteer opportunities to be posted on our website!
If your organization is looking for volunteers let us know by replying to this email.
Simply provide a brief description of the opportunity available and we will share the information on our Volunteer Opportunities page, which is currently being updated.
 
Are you planning an event? Did you know that the Premier’s Council on Disabilities will share information about community events being held around the province?
If you have an upcoming event, let us know by replying to this email.
Simply provide a brief description of the event and we will share the information on our Community Events page.
We are currently updating our page so let us help spread the word!
https://www2.gnb.ca/content/gnb/en/departments/pcsdp/calendar/community_events.html

[image of raised hands, Premier’s Council on Disabilities logo]
[image de mains levées, logo du Conseil du premier ministre pour personnes handicapées]

 
Avez-vous des possibilités de bénévolat? Au Conseil du Premier ministre pour les personnes handicapées, nous travaillons sur la mise à jour de notre site web.
Auparavant, nous avons partagé de l’information sur les possibilités de bénévolat dans toute la province. Si votre organisation cherche des volontaires, faites-nous savoir par réponde à ce courriel.
Il suffit de fournir une brève description de l’occasion qui s’offre à nous et nous partagerons l’information sur notre page Possibilités de bénévolat.
 
Est-ce que vous planifiez un événement? Au Conseil du Premier ministre pour les personnes handicapées, nous travaillons sur la mise à jour de notre site web.
Auparavant, nous avons partagé de l’information sur les événements communautaires qui se déroulent dans toute la province.  Si vous avez un événement à venir, faites-nous savoir par répondre à ce courriel.
Il suffit de fournir une brève description de l’événement et nous partagerons l’information sur notre page Événements communautaire.
https://www2.gnb.ca/content/gnb/fr/ministeres/cpmcph/calendrier/evenements_communautaires.html
 
Welcome Council Members! 

In February, the Premier's Council on Disabilities had the pleasure of welcoming five new members to our council. The Premier's Council has been serving since September 1982 and relies heavily on the knowledge and expertise brought to us by our council members. The work that we do would not be possible without the hard work of the people that dedicate their time to enriching the council. Please welcome: 
  • Heather Chandler 
  • Dr. Kanza Hashmat 
  • Brigitte Lapointe
  • Cassie Hall 
  • Connie Melanson-Savoy 
A list of our current members and their bios can be found here. Bios for our incoming members are soon to be added. 

We would also like to thank our outgoing members for their years of service in helping to make New Brunswick a more inclusive place for people with disabilities. Members who have completed their term with us are: 
  • Angèle Collette
  • Christine Evans 
  • Linda Ferrier
  • Michael George 
  • Sam Harrison 



Bienvenue aux membres du conseil! 

En février, le Conseil du premier ministre pour les personnes handicapées a eu le plaisir d'accueillir cinq nouveaux membres au sein de notre conseil. Le Conseil du premier ministre est en fonction depuis september 1982 et s'appuie fortement sur les connaissances et l'expertise que nous apportent les membres de notre conseil. Le travail que nous faisons ne serait pas possible sans le travail acharné des personnes qui consacrent leur temps à enrichir le conseil. Veuillez accueillir: 
  • Heather Chandler 
  • Dr. Kanza Hashmat
  • Brigitte Lapointe
  • Cassie Hall
  • Connie Melanson-Savoy
Une liste de nos membres actuels et leurs biographies sont disponibles ici. Les biographies de nos nouveaux membres seront bientôt ajoutées. 

Nous tenons également à remercier nos membres sortants pour leurs années de service à contribuer à faire du Nouveau-Brunswick un endroit plus inclusif pour les personnes handicapées. Les membres qui ont terminé leur mandat avec nous sont: 
  • Angèle Collette 
  • Christine Evans 
  • Linda Ferrier 
  • Michael George 
  • Sam Harrison 

 

News Release

Status report on disability action plan

 The Premier’s Council on Disabilities has released the first status report for New Brunswick’s Disability Action Plan for Persons with a Disability: Accountable Path Forward to an Equal Opportunity!

“Despite the additional challenges created by the COVID-19 pandemic, we are pleased to report that significant progress has been made to address the recommendations of the disability action plan,” said council chair Randy Dickinson. “We are especially encouraged by the current process being initiated to develop comprehensive provincial accessibility legislation for New Brunswick.”

The status report highlights several actions that have been taken, including:

  • A select committee on accessibility in New Brunswick has been established. It is charged with consulting with stakeholders and government departments involved with the disability community and reporting to the legislative assembly with recommendations.
  • As part of Social Assistance Reform 2021, a task force has been established to review disability support services and programs offered by the Department of Social Development, including income support. The task force includes representatives from primary and allied health care, the Premier’s Council on Disabilities, and the New Brunswick Disability Executives Network, as well as individuals and family members who have had first-hand experience with disability support services and programs.
  • The provincial government, through the Equal Employment Opportunity Program, has received approval for a federal grant of about $190,000. This will go toward a one-year project aimed at creating more provincial government employment opportunities for people with intellectual and development disabilities.

“The pandemic has compounded the many inequities faced by persons with disabilities,” said Christyne Allain, the council’s executive director. “Addressing the recommendations outlined in the disability action plan is an important step towards eliminating many of the barriers preventing persons with disabilities from fully participating in society.”

Released in July 2020, the action plan is a multi-year strategy that includes 43 recommendations with a focus on: employment, education, poverty, housing, disability supports, accessibility, transportation, and recreation and wellness.

The status report and the action plan are available on the Premier’s Council on Disabilities website.

 


 

Communiqué

Rapport de situation sur le Plan d’action pour les personnes ayant un handicap

 Le Conseil du premier ministre pour les personnes handicapées a publié le premier rapport de situation sur le Plan d’action pour les personnes ayant un handicap au Nouveau-Brunswick : Une voie responsable vers l'égalité des chances!

« Malgré les défis supplémentaires créés par la pandémie de COVID-19, nous sommes heureux d’annoncer que d’importants progrès ont été réalisés afin de répondre aux recommandations du Plan d’action pour les personnes ayant un handicap », a déclaré le président du conseil, Randy Dickinson. « Le processus en cours, visant à élaborer une législation provinciale complète sur l’accessibilité pour le Nouveau-Brunswick, nous semble particulièrement encourageant. »

Le rapport de situation met en évidence plusieurs mesures qui ont été prises, notamment :

  • Un Comité spécial sur l’accessibilité au Nouveau-Brunswick a été créé. Il est chargé de consulter les intervenants et les ministères qui travaillent de près avec la communauté des personnes vivant avec un handicap et de faire rapport à l’Assemblée législative en formulant des recommandations.
  • Dans le cadre de la réforme de l’aide sociale de 2021, un groupe de travail a été mis sur pied pour examiner les services et les programmes de soutien offerts par le ministère du Développement social aux personnes ayant un handicap, y compris le soutien au revenu. Le groupe de travail se compose de représentants des soins de santé primaires et des soins paramédicaux, du Conseil du premier ministre pour les personnes handicapées et du Réseau du personnel de direction des personnes handicapées du Nouveau-Brunswick, ainsi que de personnes et de membres de familles qui ont eu une expérience directe des services et des programmes de soutien aux personnes handicapées.
  • Le gouvernement provincial, par l’entremise du Programme d’égalité d’accès à l’emploi, a reçu l’approbation d’une subvention fédérale d’environ 190 000 $. Ces fonds serviront à mettre en œuvre un projet d’une durée d’un an visant à créer davantage de possibilités d’emploi au sein du gouvernement provincial pour les personnes ayant des déficiences intellectuelles ou développementales.

« La pandémie a exacerbé les nombreuses inégalités auxquelles les personnes vivant avec un handicap doivent faire face », a affirmé la directrice générale du conseil, Christyne Allain. « Donner suite aux recommandations décrites dans le Plan d’action pour les personnes ayant un handicap constitue un pas important vers l’élimination de nombreux obstacles empêchant les personnes vivant avec un handicap de participer pleinement dans la société. »

Publié en juillet 2020, le plan d’action est une stratégie pluriannuelle qui comprend 43 recommandations axées sur l’emploi, l’éducation, la pauvreté, le logement, les mesures de soutien aux personnes vivant avec un handicap, l’accessibilité, le transport, les loisirs et le mieux-être.

Le rapport de situation et le plan d’action sont disponibles sur le site Web du Conseil du premier ministre pour les personnes handicapées.

 

News Release 

Reform aims to provide increased access to housing for social assistance recipients

The provincial government is proposing changes that would allow social assistance recipients to share housing accommodations.

The proposal to make changes to the Household Income Policy is part of the ongoing efforts by the Department of Social Development to reform social assistance programs. The changes will allow roommates to be assessed separately, a move that aims to increase access to affordable housing for social assistance recipients by allowing them to share accommodations.

“Our main objective is to help ensure everyone has the chance to live with dignity and to succeed,” said Social Development Minister Bruce Fitch. “Social assistance clients can be confronted with significant obstacles but we are committed to continue exploring ways to better support them.”

The Household Income Policy was put in place about 30 years ago to establish consistent criteria and a non-discriminatory process for the assessment of individuals for social assistance.

In determining eligibility for social assistance, the current General Regulation under the Family Income Security Act defines the grouping of people in need, living together, as an economic unit.

Currently, roommates are grouped together as an economic unit and are assessed together for social assistance. The proposed changes to the regulation would define units as the applicant/client, their spouse or partner, and any children under 21 years of age who are living together. Additionally, adult children of the client aged 21 or older living in the parental home would qualify for assistance if the parents’ income is below the poverty line. These changes to the regulation would allow roommates to share accommodations and be assessed for assistance separately.

The government intends to maintain exemptions allowing individuals with designations related to permanent disabilities, long-term health conditions, determined social needs, or individuals fleeing domestic violence to be able to share accommodations with others and be assessed independently.

“Reforming the Household Income Policy could positively impact up to 2,000 New Brunswickers in need and would represent an investment of at least $ 4 million,” said Fitch. “By allowing people to live together, we hope to help them access better housing options. This is another way for us to help reduce poverty and help New Brunswickers thrive and move forward to employment where possible.”

As required for any changes to regulations, the proposed changes to the General Regulation are being posted online for public comment for 28 days. Changes will come into effect on June 1, 2022.

In 2020-21, the Department of Social Development undertook a review of social assistance programs to identify and remove barriers to clients transitioning to employment, where possible. In addition to the annual indexation of social assistance rates, a number of initiatives were implemented as Phase I of the reform in October 2021. They included:

  • increasing the wage exemption to $500/month plus 50 per cent of dollars earned above that amount;
  • eliminating shelter deductions;
  • exempting child support payments, Canada-New Brunswick Housing Benefit and Compensatory awards related to personal injury; and
  • allowing nurse practitioners to sign reports for disability applications.

The measures put in place so far as part of the reform represent an investment of $22.6 million and are expected to impact the support provided to almost 29,000 New Brunswickers, including children.

Details of the Phase I of the Social Assistance Reform are available online.

 


 

Communiqué

Réforme visant à améliorer l’accès au logement pour les bénéficiaires de l'aide sociale

Le gouvernement provincial propose d’apporter des changements qui permettraient aux bénéficiaires de l’aide sociale de partager un logement.

Les changements proposés à la Politique sur le revenu du ménage font partie des efforts continus déployés par le ministère du Développement social dans le cadre d’une réforme des programmes d'aide sociale. Ces changements, qui permettront à des colocataires d’être évalués séparément, visent à améliorer l’accès aux logements abordables pour les bénéficiaires de l’aide sociale en leur permettant de partager un logement.

« Notre principal objectif est de faire en sorte que chaque personne ait la possibilité de vivre dans la dignité et de réussir », a déclaré le ministre du Développement social, Bruce Fitch. « Les clients de l'aide sociale peuvent faire face à des obstacles importants, mais nous sommes déterminés à continuer d'explorer des moyens pour mieux les soutenir. »

La Politique sur le revenu des ménages a été mise en place il y a une trentaine d’années afin d'établir des critères uniformes et un processus non discriminatoire pour l'évaluation des personnes souhaitant obtenir de l'aide sociale.

Pour déterminer l'admissibilité à l'aide sociale, le Règlement général actuel pris en vertu de la Loi sur la sécurité du revenu familial définit les groupes de personnes vivant ensemble comme une unité économique.

À l’heure actuelle, les colocataires sont considérés en tant qu’unité économique et ils sont évalués ensemble pour l’admissibilité à l'aide au revenu. Les modifications proposées au règlement permettraient d’adopter comme définition d’unité le demandeur / client, son époux ou conjoint, et tout enfant âgé de 21 ans ou moins qui vivent ensemble. De plus, les enfants du client qui vivent dans la maison familiale et qui sont âgés de 21 ans ou plus seraient admissibles à de l’aide si le revenu parental se trouve sous le seuil de la pauvreté. Ces changements au règlement permettraient à des colocataires de partager un logement et d'être évalués séparément dans le cadre du programme d’aide au revenu.

Le gouvernement entend maintenir les exemptions permettant aux personnes ayant des désignations liées à des incapacités permanentes, à des problèmes de santé de longue durée, à des besoins sociaux déterminés ou à des personnes fuyant une situation de violence familiale de partager un logement avec d'autres personnes tout en étant évaluées séparément.

« On estime que cette réforme de la Politique sur le revenu du ménage pourrait avoir des retombées positives pour quelque 2000 personnes du Nouveau-Brunswick, ce qui représenterait un investissement d'au moins quatre millions de dollars, a affirmé M. Fitch. En permettant aux gens de partager un logement, nous espérons aussi les aider à avoir accès à de meilleures possibilités de logement. C'est une autre façon pour nous de contribuer à réduire la pauvreté et d'aider les gens du Nouveau-Brunswick à prospérer et à accéder au marché de l’emploi lorsque cela est possible. »

Comme l'exige toute modification à des règlements, les modifications proposées au Règlement général sont disponibles en ligne pendant 28 jours pour permettre au public d’en prendre connaissance et de faire des commentaires. Les changements entreront en vigueur le 1er juin 2022.

En 2020-2021, le ministère du Développement social a entrepris un examen des programmes d'aide sociale afin de cerner et d'éliminer les obstacles à la transition des clients vers l'emploi, dans la mesure du possible. En plus de l'indexation annuelle des taux d'aide sociale, plusieurs initiatives ont été mises en œuvre en octobre 2021 dans le cadre de la phase I de la réforme. Elles comprenaient :

  • l’augmentation de l'exemption salariale jusqu’à 500 $ par mois, plus 50 pour cent des revenus gagnés au-delà de ce montant;
  • l’élimination des déductions pour le logement;
  • l'exemption des pensions alimentaires pour enfants, de l'Allocation Canada-Nouveau-Brunswick pour le logement et des montants compensatoires liés à des lésions corporelles; et
  • la possibilité pour les membres du personnel infirmier praticien de signer les rapports pour les demandes de prestations d'invalidité.

Les mesures mises en place jusqu’à maintenant dans le cadre de la réforme représentent un investissement de 22,6 millions $ et devraient avoir une incidence sur le soutien apporté à près de 29 000 personnes au Nouveau-Brunswick, incluant des enfants.

Les détails de la phase I de la réforme de l'aide sociale sont disponibles en ligne.

 

News Release

$27.4 million increase in funding for adult residential facilities

The provincial government is increasing the funding allocated to adult residential facilities for services provided to seniors and to people with a disability.

For the 2021-22 fiscal year, the government will provide a retroactive payment of $20.1 million through an increase to the per diem costs for the services provided to 7,000 residents. A permanent increase of $10 per resident per day will come into effect on Jan. 1, 2023, totalling an annual increase of $27.4 million.

“Adult residential facilities are important components in our long-term care system,” said Social Development Minister Bruce Fitch. “They provide the essential services that allow adults with a disability and seniors to get the care they need in their own communities, thus avoiding more costly services such as nursing home placements and hospitalization.”

The Department of Social Development provides per diems to adult residential facilities for subsidized clients based on an established rate and assists clients with the cost of living in these facilities when they are unable to pay the full cost. In special care homes, about 90 per cent of long-term residents and all the clients of the Disability Support Program are subsidized.

The department has been working with its partners, the New Brunswick Special Care Home Association and L’Association Francophone Des Établissements de Soins Spéciaux Du N.-B., to evaluate the per diems and establish a funding model. Following the complete implementation of the increases, the per diem will vary between $100.86 and $163.91, depending upon the level of care provided to the resident.

“Our association was pleased to work with the government at the committee level to find the right funding model for sustainable care in the adult residential care sector,” said John Grass, vice-president of the New Brunswick Special Care Home Association and owner of Grass Home special care home in Riverview. “We look forward to pursuing the collaboration with the provincial government in providing important services to New Brunswickers.”

The new investment will increase the total annual budget for per diem in adult residential facilities to about $197 million in 2023. The increase will help alleviate the increase in costs at these facilities.

There are about 475 adult residential facilities in the province providing care and services to about 7,000 residents. The breakdown is as follows:

  • Special care homes provide care to about 4,000 seniors as well as to 1,863 adults with disabilities.
  • Memory care and generalist care homes provide care to 532 people.
  • Community residences provide care to about 595 people, the majority of whom are adults with a disability.

“This investment in the operational costs of the adult residential facilities is in addition to the investment made last year to increase wages for workers in these important long-term care facilities,” said Fitch. “We have invested $12.4 million to fund wage increases for over 10,000 workers in the human service sector, including special care home workers, community residence workers, home support workers and family support workers.”

The long-term care system in New Brunswick offers a continuum of support to people who can no longer live safely in their own homes. Special care, memory care and generalist care homes and community residences provide varying levels of service to clients. Care and supervision in these types of facilities is provided primarily by personal support workers or human service counsellors. Nursing homes provide care to people who benefit from access to 24-hour nursing care. Per diems differ for each type of facility.

In addition to the increased spending for adult residential facilities, the province is also increasing the hours of care in nursing homes to 3.3 hours per resident in April. This represents a $15 million increase in the annual budget for services in the 71 nursing homes, and their 4,953 beds, across the province.

The government also plans to increase the number of licensed nursing homes to 80 over the next few years.

“The provincial government is dedicated to ensuring that our health-care and long-term care systems provide people with the right kind of care at the right time,” said Fitch. “Our adult residential facilities, as well as our network of nursing homes, play a key role in the continuum of care for the benefit of our aging population.”

 


 

Communiqué

Augmentation de 27,4 millions $ du financement accordé aux établissements résidentiels pour adultes

 Le gouvernement provincial augmente le financement accordé aux établissements résidentiels pour adultes pour les services fournis aux personnes âgées et aux personnes vivant avec un handicap.

Pour l’exercice financier 2021-2022, le gouvernement versera un paiement rétroactif de 20,1 millions $ au moyen d’une augmentation des indemnités quotidiennes pour les services fournis à 7000 résidents. Une augmentation permanente de 10 $ par résident par jour entrera en vigueur le 1er janvier 2023, ce qui correspond à une augmentation annuelle totale de 27,4 millions $.

« Les établissements résidentiels pour adultes sont des éléments importants de notre système de soins de longue durée », a déclaré le ministre du Développement social, Bruce Fitch. « Ils fournissent des services essentiels qui permettent aux adultes vivant avec un handicap et aux personnes âgées d’obtenir les soins dont ils ont besoin dans leur propre communauté, évitant ainsi des services plus coûteux comme les placements dans un foyer de soins et les séjours à l’hôpital. »

Le ministère du Développement social verse aux établissements résidentiels pour adultes des indemnités quotidiennes pour les clients subventionnés en fonction d’un taux établi. Il aide ainsi les clients à vivre dans ces établissements lorsqu’ils ne sont pas en mesure de payer la totalité des coûts. Dans les foyers de soins spéciaux, environ 90 pour cent des résidents à long terme et tous les clients du Programme de soutien aux personnes ayant un handicap sont subventionnés.

Le ministère travaille avec ses partenaires, l’Association des foyers de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick et l’Association francophone des établissements de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick, pour évaluer le montant des indemnités quotidiennes et établir un modèle de financement. Après la mise en œuvre complète des augmentations, l’indemnité quotidienne variera entre 100,86 $ et 163,91 $, selon le niveau de soins fourni au résident.

« Notre association est heureuse d’avoir travaillé avec le gouvernement au niveau du comité afin de trouver le bon modèle de financement pour assurer la viabilité des soins offerts dans les résidences pour adultes », a affirmé le vice-président de l’Association des foyers de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick et propriétaire du foyer de soins spéciaux Grass Home à Riverview, John Grass. « Nous sommes impatients de poursuivre notre collaboration avec le gouvernement provincial afin d’offrir d’importants services aux gens du Nouveau-Brunswick. »

Ce nouvel investissement portera le budget annuel total des indemnités quotidiennes dans les établissements résidentiels pour adultes à environ 197 millions $ en 2023. Cette augmentation permettra d’atténuer l’effet des coûts croissants dans ces établissements.

Dans la province, environ 475 établissements résidentiels pour adultes fournissent des soins et des services à environ 7000 résidents. Plus précisément :

  • les foyers de soins spéciaux fournissent des soins à environ 4000 personnes âgées ainsi qu’à 1863 adultes vivant avec un handicap;
  • les foyers de soins de la mémoire et les foyers de soins généralistes fournissent des soins à 532 personnes; et
  • les résidences communautaires fournissent des soins à environ 595 personnes, dont la majorité constitue des adultes vivant avec un handicap.

« Cet investissement dans les coûts opérationnels des établissements résidentiels pour adultes s’ajoute à l’investissement effectué l’an dernier pour augmenter les salaires des travailleurs dans ces importants établissements de soins de longue durée, a dit M. Fitch. Nous avons investi 12,4 millions $ afin de financer les augmentations salariales de plus de 10 000 travailleurs du secteur des services à la population, notamment les travailleurs des foyers de soins spéciaux et des résidences communautaires, les travailleurs des services de soutien à domicile et les préposés aux services de soutien à la famille. »

Le système de soins de longue durée au Nouveau-Brunswick offre un continuum de mesures de soutien aux personnes qui ne peuvent plus vivre dans leur propre domicile en toute sécurité. Les foyers de soins spéciaux, les foyers de soins de la mémoire, les foyers de soins généralistes et les résidences communautaires offrent divers niveaux de service à leurs clients. Les soins et la supervision dans ces genres d’établissements sont principalement assurés par des préposés aux services de soutien à la personne ou par des conseillers en services à la personne. Les foyers de soins fournissent à leurs clients des soins infirmiers 24 heures sur 24. Les indemnités quotidiennes varient pour chaque type d’établissement.

En plus de l’investissement supplémentaire dans les établissements résidentiels pour adultes, le gouvernement augmente également les heures de soins dans les foyers de soins, passant à 3,3 heures par résident en avril. Cela correspond à une augmentation de 15 millions $ dans le budget annuel pour les services offerts dans les 71 foyers de soins, représentant 4953 lits dans l’ensemble de la province.

Le gouvernement prévoit également porter à 80 le nombre de foyers de soins agréés au cours des prochaines années.

« Le gouvernement provincial est déterminé à faire en sorte que nos systèmes de santé et de soins de longue durée fournissent aux gens les bons soins au bon moment, a déclaré M. Fitch. Nos établissements résidentiels pour adultes, ainsi que notre réseau de foyers de soins, jouent un rôle clé dans l’ensemble des soins au profit de notre population vieillissante. »

UNB Renaissance College

 

Dites-nous ce que vous pensez! (Sondage en anglais seulement) 

Le Conseil du Premier ministre pour les personnes handicapées est heureux de travailler encore cette année avec un groupe de consultants étudiants du Renaissance College.

Le Renaissance College utilise l’apprentissage social pratique et favorise l’apprentissage par l’expérience par le biais de stages et d’autres projets d’organisation communautaire.

Les consultants étudiants, en petites équipes, collaborent avec des agences gouvernementales et des organisations communautaires sur la résolution conjointe de problèmes dans un environnement basé sur des projets.

Les étudiants ont l’opportunité de mettre en pratique les compétences acquises. De plus, le cours aide les étudiants à développer une compréhension des problèmes communautaires, des organisations, et comment diriger le changement.

Dans le cadre de cette initiative, notre groupe de consultation des étudiants a élaboré un sondage pour demander aux gens de partager leur expérience avec le programme REEI. Les données recueillies seront compilées pour créer une stratégie de promotion des REEI pour le Nouveau-Brunswick.

Veuillez trouver le sondage ci-joint et le partager avec votre réseau!

Merci beaucoup pour votre soutien.
 

Tell us what you think!

 
The Premier's Council on Disabilities is pleased to be working with a group of Renaissance College Student Consultants again this year. 

Renaissance College uses hands-on, social learning and promotes experiential learning through internships and other community organization projects. 

Student Consultants, in small teams, collaborate with government agencies and community-based organizations on joint problem solving in a project-based environment. 

Students are given the opportunity to put the skills they've learned into action. In addition, the course helps students develop an understanding of community issues, organizations, and how to lead change. 

As part of this initiative, our student consultation group has developed a survey to ask people to share their experience with the RDSP program. The data collected will be compiled to inform an RDSP promotion strategy for New Brunswick. 

Please find the survey attached and share it with your network! 

Thank you so much for your support. 
 

Give Feedback
 
Governmental & Community Access Resources New Brunswick

This listing should serve as a guide to support you. Please note this is not a complete listing of services and supports.
For more information on programs and services for persons with a disability, please visit www.pcd-cpmph.ca or contact the Premier’s Council on Disabilities toll-free at 1-800-442-4412 or by email at pcd-cpmph@gnb.ca.


 
Ressources d’accès gouvernementales et communautaires du Nouveau-Brunswick
Cette liste devrait vous servir comme guide de support. S'il-vous-plait notez que ceci n'est pas une liste complète des services et supports disponibles. Pour plus d'information au sujet des programmes et services pour les personnes handicapées, veuillez visiter www.pcd-cpmph.ca ou contactez le Conseil du Premier Ministre pour les personnes handicapées au numéro gratuit 1-800-442-4412 ou par courriel au pcd-cpmph@gnb.ca
 
 
TO REACH US
POUR NOUS JOINDRE
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Website English
Website English
Site Web Français
Site Web Français
Email
Email
Copyright © 2022 Premier's Council on Disabilities, All rights reserved.

Contact us / Pour nous joindre:
Phone / Téléphone: (506) 444-3000
Toll-free / Sans frais: 1-800-442-4412
Email / Courriel: pcd-cpmph@gnb.ca

Unsubscribe from this list.
Se désabonner de cette liste.

 






This email was sent to <<Email Address - Courriel>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Premier's Council on Disabilities · 140-250 King Street · PO Box 6000 · Fredericton, NB E3B 9M9 · Canada

Email Marketing Powered by Mailchimp