Copy

View this email in your browser


PREMIER'S COUNCIL ON DISABILITIES
CONSEIL DU PREMIER MINISTRE POUR LES  PERSONNES HANDICAPÉES
140-250 Rue King Street, PO Box 6000
      Fredericton NB, E3B 9M9      
Toll-free / Sans frais: 1-800-442-4412  
Pumpkins in a row next to a lawn with flowers in fall colours./Citrouilles dans une rangée à côté d'une pelouse avec des fleurs aux couleurs de l'automne.
November 2021 Newsletter
Bulletin d'information de novembre 2021


Premier's Council on Disabilities logo/Logo du Conseil du premier ministre pour les personnes handicapées
Forward to Friend / Envoyer à un ami Forward to Friend / Envoyer à un ami
Vision A New Brunswick where all persons are accepted, included, and valued.  Mission We provide dynamic leadership to improve the quality of life for all persons affected by disability in New Brunswick. We accomplish this by: Being a strong voice and role model for full community participation  Providing research, advice, and direction to the Premier and Government Educating and increasing public awareness and the profile of individual rights, abilities, and values Building strategic partnerships and networks Facilitating support for individuals, families, caregivers, professionals, and communities. Unique Value Proposition  PCD is a nonpartisan advisor to the Premier and Government, who works to improve the quality of life and ensure full community participation of all persons living with a disability in New Brunswick.

The Premier’s Council on Disabilities is a body for consultation, study and information sharing, which was created to advise the provincial government on matters relating to persons with disabilities. The Council is made up of Chairperson and 12 Council Members. The Premier’s Council offers support and referral to individuals seeking out programs and services available to them. You can call us at 1-800-442-4412 or send us an email at pcd-cpmph@gnb.ca with your questions and it will be our pleasure to help you.

Vision: Un Nouveau-Brunswick où toutes les personnes sont acceptées, incluses et valorisées. Mission: Nous assurons un leadership dynamique pour améliorer la qualité de vie de toutes les personnes touchées par un handicap au Nouveau-Brunswick. Nous réalisons cela en: Étant une voix forte et un excellent modèle pour la pleine participation de la communauté Effectuant des recherches et des conseils au premier ministre et au gouvernement Éduquant et en augmentant la sensibilisation du public et le profil des droits, des capacités et des valeurs individuels Établissant des partenariats et des réseaux stratégiques.  Faciliter le soutien aux personnes, aux familles, aux aidants, aux professionnels, et aux collectivités. Proposition de valeur unique: Le Conseil du Premier ministre pour les personnes handicapées est un conseiller non partisan du premier ministre et du gouvernement, qui travaille à améliorer la qualité de vie de toutes les personnes ayant un handicap au Nouveau-Brunswick.
Le Conseil du premier ministre pour les personnes handicapées est un organisme d'étude, de consultation et de partage d’information qui a été créé pour donner son avis au gouvernement provincial sur les questions relatives aux personnes handicapées. Le Conseil se compose d’un président et de 12 membres. Le Conseil offre un service de soutien et d’aiguillage aux particuliers vers les services disponibles au sein de la communauté. Vous pouvez nous appelez au 1-800-442-4412 ou nous envoyer un courriel au pcd-cpmph@gnb.ca avec vos questions et il nous fera plaisir de vous aider.


Do you have a volunteer opportunity? The Premier’s Council on Disabilities would like to support your organization by sharing information about your volunteer opportunities to be posted on our website!
If your organization is looking for volunteers let us know by replying to this email.
Simply provide a brief description of the opportunity available and we will share the information on our Volunteer Opportunities page, which is currently being updated.
 
Are you planning an event? Did you know that the Premier’s Council on Disabilities will share information about community events being held around the province?
If you have an upcoming event, let us know by replying to this email.
Simply provide a brief description of the event and we will share the information on our Community Events page.
We are currently updating our page so let us help spread the word!
https://www2.gnb.ca/content/gnb/en/departments/pcsdp/calendar/community_events.html
Image of raised hands/Image de mains levéesPCD logo/Logo CPMPH
 
Avez-vous des possibilités de bénévolat? Au Conseil du Premier ministre pour les personnes handicapées, nous travaillons sur la mise à jour de notre site web.
Auparavant, nous avons partagé de l’information sur les possibilités de bénévolat dans toute la province. Si votre organisation cherche des volontaires, faites-nous savoir par réponde à ce courriel.
Il suffit de fournir une brève description de l’occasion qui s’offre à nous et nous partagerons l’information sur notre page Possibilités de bénévolat.
 
Est-ce que vous planifiez un événement? Au Conseil du Premier ministre pour les personnes handicapées, nous travaillons sur la mise à jour de notre site web.
Auparavant, nous avons partagé de l’information sur les événements communautaires qui se déroulent dans toute la province.  Si vous avez un événement à venir, faites-nous savoir par répondre à ce courriel.
Il suffit de fournir une brève description de l’événement et nous partagerons l’information sur notre page Événements communautaire.
https://www2.gnb.ca/content/gnb/fr/ministeres/cpmcph/calendrier/evenements_communautaires.html
 

 

Call for Briefs

The Select Committee on Accessibility in New Brunswick, an all-party committee of the Legislative Assembly, is responsible, in accordance with Motion 78, for conducting consultations with community stakeholders involved with the disability community and reporting to the Legislative Assembly with recommendations.

The purpose of Motion 78 is to generate recommendations for how government can proactively eliminate and prevent barriers to ensure greater opportunities and access to services for persons with disabilities, and ensure New Brunswickers receive services that are accessible to all, may move freely around public buildings and spaces, have access to all employment opportunities and accessible workplaces, have access to digital content and technologies, and receive barrier free services and spaces.

The Select Committee on Accessibility in New Brunswick invites written briefs from members of the public with recommendations to address the challenges outlined in Motion 78.

Written briefs may be a maximum of five (5) pages in length and may be submitted by mail, fax, or e-mail before December 31, 2021. Written briefs may be submitted in the official language of your choice; however, the Committee would appreciate receiving briefs in both official languages where possible. Copies of Motion 78 can be obtained from the address or link below. 

Motion 78: Motion 78 - Web Version[96].pdf (legnb.ca)

 

Office of the Clerk
Legislative Assembly of New Brunswick
P.O. Box 6000
Fredericton, New Brunswick E3B 5H1

 

Telephone: 506 453-2506
Fax: 506 453-7154
leg-consultations@gnb.ca

 



 

Demande de mémoires

Le Comité spécial sur l’accessibilité au Nouveau-Brunswick est un comité multipartite de l’Assemblée législative qui est chargé, conformément à la motion 78, de mener des consultations auprès des parties prenantes de la collectivité oeuvrant auprès de la communauté des personnes handicapées et de déposer à l’Assemblée législative un rapport assorti de recommandations.

La motion 78 a pour objet la formulation de recommandations sur la façon dont le gouvernement peut éliminer les obstacles en amont et les éviter afin d’offrir aux personnes handicapées de meilleures possibilités et un meilleur accès aux services, et sur la façon dont il peut faire en sorte que les gens du Nouveau-Brunswick reçoivent des services qui sont accessibles à tous, puissent se déplacer librement dans les bâtiments et espaces publics, aient accès à toutes les possibilités d’emploi et disposent de lieux de travail accessibles, aient accès à du contenu numérique et à des technologies et se voient offrir des services et des espaces exempts d’obstacles.

Le Comité spécial sur l’accessibilité au Nouveau-Brunswick invite les membres du public à présenter des mémoires contenant des recommandations et portant sur les obstacles énoncés dans la motion 78.

Les mémoires doivent compter un maximum de cinq pages et peuvent être envoyés par la poste, par télécopieur ou par courriel d’ici au 31 décembre 2021. Les mémoires peuvent être présentés dans l’une ou l’autre des langues officielles ; toutefois, le comité souhaiterait recevoir, dans la mesure du possible, chaque mémoire dans les deux langues officielles. Il est possible d’obtenir des exemplaires de la motion 78 à l’adresse ou le lien ci-dessous. 

Motion 78: Motion 78 - Web Version[96].pdf (legnb.ca)

Bureau du greffier
Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
C. P. 6000

Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1

 

Téléphone : 506 453-2506
Télécopieur : 506 453-7154
leg-consultations@gnb.ca

 

 

News Release 

Release of Child Rights Indicator Framework

 As part of Child Rights Education Week, and leading up to World Children’s Day and National Child Day on Nov. 20, the Office of the Child, Youth and Seniors’ Advocate has released its Child Rights Indicator Framework.

For 14 years the advocate has published statistics related to the well-being of New Brunswick children and youth. This monitoring tool – previously part of the State of the Child Report, which will be published separately later in 2022 – helps inform policy development that takes into account the lives, rights and interests of children and young people.

“The data for 2021 continues to show concerning trends, with the rise in child protection caseloads attributed in part to the strain of the pandemic,” said deputy advocate Christian Whalen. “The report also highlights a continuing concern with the persistently high rate of teen pregnancies in our province compared to the national average.”

Whalen said the data in this report reinforces that governments, community groups and leaders must ensure that help is available to all young people, especially the most disadvantaged; that wellness is examined through the lens of child rights; that a provincial youth suicide prevention strategy is developed; and that a special COVID-19 reconstruction council is established to set forth a recovery plan, while meeting each child’s education and welfare needs.

“The pandemic has also hampered our data collection efforts,” said Whalen. “Many education sector data sets were incomplete this year due in part to the inability of schools to complete student wellness surveys last year. Pandemics are exactly the time when we need to be able to rely on good population health data. Moving forward, we urge the government to take effective measures to ensure the data collection efforts become a focus of pandemic preparedness planning.”

The framework data for 2021 indicates some success, with declines in hospital admission rates for youth mental health disorders, youth crime and youth incarceration. Whalen said the data indicates that more youth and their families are turning toward community-based services.

“This is a testament to the great efforts of all the professionals in schools and health services who are working with integrated service delivery and doing their best to offer services to children and young people where they are,” said Whalen. “There is clearly much more to do as the advocate’s recent report has shown, but these data lines are very encouraging.”

There was also a downward trend with respect to the rate of pre-trial detention of youth, the rate of secure and open custody, and the overall youth crime rate.

The report noted it was unusual that, for one day in November, no youth were held in secure custody at the New Brunswick Youth Centre in Miramichi.

“We have seen occasional days where this happens in neighbouring provinces but, in 25 years of operations at the centre, we had never had a single day without any youth in secure custody,” said Whalen. “This is proof positive that New Brunswick is on the right path, that we can offer youth with offending behaviour better solutions than locking them up. Our overall crime rate in the province will continue to improve because of the important work of diversion that correctional and police officers are using day by day throughout the year. It is important to measure and capture these successes so that they can be celebrated collectively.”

The provincial government is being encouraged to learn from successes and shortcomings during the pandemic and use this data to build on the improvements it has made in upholding children’s rights.

World Children’s Day and National Child Day are celebrated on Nov. 20 each year to commemorate the adoption of the United Nations Convention on the Rights of the Child, which provides that all children should be treated with dignity and respect, have a voice, be protected from harm, be provided with their basic needs, and enjoy every opportunity to reach their full potential.

Child Rights Education Week is held Nov. 15-21 and aims to celebrate and promote the rights of children and youth. A list of activities can be found on the advocate’s website.

 


 

Communiqué 

Publication du Cadre des indicateurs des droits de l’enfant

 

Dans le cadre de la Semaine d’éducation aux droits de l’enfant, et en vue de la Journée mondiale de l'enfance et de la Journée nationale de l'enfant, le 20 novembre, le Bureau du défenseur des enfants, des jeunes et des aînés a rendu public son Cadre des indicateurs des droits de l’enfant.

Le Bureau du défenseur publie des statistiques sur le bien-être des enfants et des jeunes du Nouveau-Brunswick depuis 14 ans. Cet outil de surveillance – qui faisait autrefois partie du Rapport sur l’état de l’enfance, qui sera publié séparément en 2022 – aide à guider l’élaboration de politiques qui tiennent compte de la vie, des droits et des intérêts des enfants et des jeunes.

« Les données de 2021 continuent de mettre en lumière des tendances préoccupantes, notamment une hausse des cas de protection de l’enfance attribuable en partie à la pandémie », a déclaré le défenseur adjoint, Christian Whalen. « Le rapport souligne également la persistance d’un taux élevé de grossesse chez les adolescentes de notre province comparativement à la moyenne nationale. »

Selon M. Whalen, le rapport renforce l’idée que les gouvernements, les groupes communautaires et les dirigeants doivent veiller à ce que tous les jeunes, en particulier les plus vulnérables, aient accès à de l’aide; que leur mieux-être soit considéré dans une perspective des droits de l’enfant; qu’une stratégie provinciale de prévention du suicide soit élaborée à l’intention des jeunes; et qu’un conseil spécial soit mis sur pied pour dresser un plan de rétablissement à la suite de la pandémie de COVID-19, tout en tenant compte des besoins de chaque enfant en matière d’éducation et de bien-être.

« La pandémie a également nui à nos efforts de collecte de données, a affirmé M. Whalen. De nombreux ensembles de données du secteur de l’éducation étaient incomplets cette année, notamment parce que les écoles n’ont pas été en mesure de mener des sondages sur le mieux-être des élèves l’an dernier. Les pandémies sont exactement le genre de situations où nous devons pouvoir compter sur de solides données concernant la santé de la population. Nous demandons au gouvernement de prendre des mesures efficaces pour s’assurer que la collecte de données devienne un point central de la planification en cas de pandémies. »

Les données pour 2021 font état de certaines réussites, notamment la diminution du taux d’hospitalisation des jeunes pour troubles de santé mentale, ainsi que des taux de criminalité et d’incarcération juvéniles. Selon M. Whalen, les données indiquent que de plus en plus de jeunes et leur famille se tournent vers les ressources communautaires.

« Cela témoigne des nombreux efforts déployés par tous les professionnels dans les écoles et les services de santé, qui ont recours à la prestation des services intégrés et qui font de leur mieux pour offrir des services aux enfants et aux jeunes dans leur communauté, a dit M. Whalen. Il est clair qu’il reste encore beaucoup de travail à accomplir, comme le montre le dernier rapport du défenseur, mais ces données sont très encourageantes. »

Le rapport montre également une tendance à la baisse du taux de détention préventive des adolescents, du taux de placement sous garde en milieux fermé et ouvert, et du taux global de criminalité chez les jeunes.

Il souligne notamment que pendant une journée en novembre, aucun jeune n’a été détenu au Centre pour jeunes du Nouveau-Brunswick de Miramichi, ce qui est inhabituel.

« Nous avons parfois observé cette situation dans les provinces voisines, mais en 25 ans d’exploitation du centre, nous n’avions jamais eu une journée où aucun jeune n’était en garde fermée, a affirmé M. Whalen. Cela montre bien que le Nouveau-Brunswick est sur la bonne voie et que nous pouvons offrir de meilleures solutions aux jeunes contrevenants que la mise en détention. Le taux global de criminalité dans notre province continuera de diminuer, grâce à l’important travail de déjudiciarisation que les agents des services correctionnels et les policiers font quotidiennement, tout au long de l’année. Il est important de prendre toute la mesure de ces réussites et de les souligner afin que nous puissions les célébrer collectivement. »

Le gouvernement provincial est invité à tirer des leçons des réussites et des lacunes survenues durant la pandémie et à utiliser ces données pour propulser les améliorations faites en matière de droits des enfants.

La Journée mondiale de l’enfance et la Journée nationale de l’enfant sont célébrées le 20 novembre de chaque année pour commémorer l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies, qui prévoit que tous les enfants devraient être traités avec dignité et respect, avoir une voix, être protégés du danger, avoir leurs besoins fondamentaux satisfaits, et avoir toutes les chances d’atteindre leur plein potentiel.

La Semaine d’éducation aux droits de l’enfant se tient du 15 au 21 novembre, et elle vise à célébrer et à promouvoir les droits des enfants et des jeunes. Une liste des activités est disponible sur le site Web du Bureau du défenseur.

#ATWorldRecord - December 3, 2021 International Day of Persons with Disabilities///#ATWorldRecord - 3 decembre 2021, journée internationale des personnes handicapés

**CONTENU EN ANGLAIS SEULEMENT**

Le programme Makers Making Change de Neil Squire vise à établir un #ATWorldRecord à l'occasion de la journée internationale des personnes handicapées de l'ONU afin de sensibiliser à la nécessité de solutions abordables de technologie d'assistance (TA) pour les personnes handicapées. 

Avez-vous déjà pensé que vous auriez la chance de participer à une tentative de GUINNESS WORLD RECORDS™ ? Voici votre grande chance! 30 minutes le 3 décembre sont tout ce dont vous avez besoin pour aider à définir un titre GUINNESS WORLD RECORDS™ pour "Le plus grand nombre d'utilisateurs à prendre une leçon de technologie d'assistance en ligne en 24 heures". Veuillez vous inscrire maintenant pour participer à battre un record du monde.  

https://www.ATWorldRecord.com

Les participants à notre tentative de Guinness World Records apprendront ce qui suit sur la technologie d'assistance: 
  • Comment les technologies d'assistance de bricolage comblent une besoin pour de nombreuses personnes handicapées
  • Comment utiliser l'impression 3D pour créer des technologies d'assistance
  • Où trouver plus d'appareils d'assistance de bricolage qui sont disponible pour tout le monde
  • Expériences de personnes handicapées utilisant des solutions d'assistance de bricolage
  • Comment commencer à créer des technologies d'assistance de bricolage 
Aidez à passer le mot! Faites savoir à tout le monde que vous participez à une tentative de GUINNESS WORLD RECORDS, en partageant le hashtag #ATWorldRecord et en les faisant s'inscrire sur le site-web. Une fois inscrit, vous recevrez un courriel avec un lien. Tout ce que vous avez à faire le 3 décembre est de cliquer sur la leçon et de regarder les vidéos. Voici un vidéo de ce que vous ferez pour aider à faire partie de l'histoire. 

Le 3 décembre, pour souligner la Journée internationale des personnes handicapées de l’ONU, 34 élèves en 6e année de l’École Mgr-Martin construiront des commutateurs et des dispositifs d’assistance avec le programme Makers Making Change de Neil Squire.

Neil Squire’s Makers Making Change program is aiming to set an #ATWorldRecord on the UN International Day of Persons with Disabilities to raise awareness of the need for affordable assistive technology (AT) solutions for people with disabilities.
 
Ever thought you would get a chance to be part of a GUINNESS WORLD RECORDS™ attempt? Here’s your big chance! 30 minutes on Dec 3rd is all you need to help set a GUINNESS WORLD RECORDS title for “The most users to take an online DIY assistive technology lesson in 24 hours.”
Please register now to participate in breaking a world record.
 
https://www.ATWorldRecord.com
 
Participants in our Guinness World Records attempt will learn the following about DIY Assistive Technology:
·       How DIY Assistive Technologies fill a gap for many people with disabilities.
·       How to use 3D Printing in creating DIY Assistive Technologies.
·       Where to find more open-source DIY Assistive Devices.
·       Experiences of people with disabilities using DIY Assistive Solutions.
·       How you can get started building DIY Assistive Technologies.

Help to spread the word! Let everyone know that you are participating in a GUINNESS WORLD RECORDS attempt, by sharing the hashtag #ATWorldRecord and having them register on the website. Once you have registered, you will receive an email with a link.  All you have to do on December 3rd is click into the lesson and watch the videos. Here is a sneak peek video of what you’ll do to help be a part of making history.
 
On December 3rd, in celebration of UN International day of Persons with Disabilities, 34 grade 6 students from Ecole Mgr-Martin will build assistive switches and devices with Neil Squire’s Makers Making Change program.
 
Save the date image - Details in text below
Save the date! 

Join us on December 2nd at 10:30am for a virtual event to recognize International Day of Persons with Disabilities. 

We will have special guest speakers representing ParasportNB and New Brunswick's 2021 Paralympic Athletes. 

The presentation will be in English with simultaneous French translation, as well as ASL interpretation. There will be a live question and answer period. 

Register in advance to attend: www.tinyurl.com/IDPWDEvent

 
Image pour sauvez la date! - Informations contenues dans l'image dans le texte ci-dessous
Sauvez la date! 

Venez nous joindre le 2 décembre à 10h30 à l'occasion d'une activité virtuelle pour souligner la journée internationale des personnes handicapées. 

Nous recevrons des conférenciers spéciaux représentant ParasportNB et les athlètes paralympiques du Nouveau-Brunswick en 2021. 

La présentation sera en anglais avec traduction simultanée en français et une interprétation LSQ. Il y aura aussi une séance de questions et réponses en direct. 

Inscrivez-vous à l'avance pour y assister: www.tinyurl.com/IDPWDEvent


 

 

News Release 

Health plan includes initiatives to create a connected system

 

The provincial government is developing an integrated health system to ensure New Brunswickers have access to timelier and improved care.

“Too many residents are getting lost and frustrated trying to navigate our complex health-care system,” said Health Minister Dorothy Shephard. “We need to do away with our reliance on antiquated technologies like fax machines and provide New Brunswickers with the more seamless experience they deserve, whether they need to access services that require referrals, or they are undergoing tests for bloodwork and diagnostic imaging.”

The plan, Stabilizing Health Care: An Urgent Call to Action, is available online. It includes five action areas, including:

  • access to primary health care
  • access to surgery
  • create a connected system
  • access to addiction and mental health service
  • support seniors to age in place

The plan includes substantial changes that New Brunswickers will see over the next two years to stabilize and rebuild the health-care system.

Shephard said creating a “connected” system will involve giving residents better access to health information and services; partnering with communities and health-care providers to recruit health professionals; enhancing Ambulance New Brunswick’s services; and creating an integrated laboratory system.

Over the next two years, Shephard said, New Brunswickers will have access to additional services through MyHealthNB, which has been used during the COVID-19 pandemic to provide vaccination and testing information. Residents will be able to use this service to access more health data, such as lab results. People will eventually be able to schedule their own diagnostic tests, giving them more control over when and where such tests take place.

“During the pandemic, we implemented technology to communicate with residents and co-ordinate testing and vaccination appointments in just a matter of weeks,” said Shephard. “This is a success story we can build upon to stabilize health care and start to shift toward a preventative health-care model.”

As part of the health plan, Ambulance New Brunswick will reintroduce the emergency medical technician profession, helping to ensure more ambulances are on the road and leading to better response times. Within two years, the fleet will include multi-patient vehicles, providing more non-emergency transfers for patients and resulting in more timely services for people who are hospitalized or in long-term care and awaiting an appointment elsewhere in the province.

Shephard said communities and health-care providers will become official recruitment partners for a variety of roles, from physicians and nurses to psychologists and mental health counsellors. Community recruitment teams will be supported with a new grant program to help develop promotional materials, in particular for rural communities.

A provincial public health laboratory will be designated, ensuring a more standardized and streamlined process for sample collection, as well as more timely access to results. Shephard said laboratories will become part of an integrated clinical diagnostic and information system over the next two years, ensuring New Brunswickers can have their samples collected close to home and still receive results quickly.

Shephard also noted that technology can be incorporated in the health-care system to address waste and inefficiency while creating a more integrated system for patients and providers.

Along with actions to provide people with their own health information, the government will explore increased use of wearables and home-based monitoring technologies to support patients in their homes. Computerized technology using artificial intelligence and robotic-assisted surgery will be introduced.

This week, the provincial government unveiled its new health plan, Stabilizing Health Care: An Urgent Call to Action. The plan outlines a path forward, intended to stabilize and rebuild New Brunswick’s health-care system to be more citizen-focused, accessible, accountable, inclusive and service-oriented.

 



Communiqué

Le plan de la santé prévoit des initiatives pour créer un système connecté

 

 Le gouvernement provincial élabore un système de santé intégré qui permettra aux gens du Nouveau-Brunswick d’accéder plus rapidement à de meilleurs soins.

« Notre système de soins de santé est complexe, et il cause des frustrations chez bien des résidents, qui ont du mal à s’y retrouver », a déclaré la ministre de la Santé, Dorothy Shephard. « Nous devons cesser de nous appuyer sur des technologies dépassées, comme les télécopieurs, et fournir aux gens du Nouveau-Brunswick l’expérience fluide à laquelle ils ont droit, que ce soit pour accéder à des services nécessitant un aiguillage ou pour subir des analyses sanguines ou obtenir des services d’imagerie diagnostique. »

Le plan, intitulé Stabilisation des soins de santé : Un appel à l’action urgentest disponible en ligne. Il comporte cinq domaines d’intervention :

  • accès aux soins de santé primaires;
  • accès aux chirurgies;
  • création d’un système connecté;
  • accès aux services de traitement des dépendances et de santé mentale; et
  • aide aux aînés pour qu’ils vieillissent chez eux.

Le plan prévoit des changements importants, qui seront mis en place au cours des deux prochaines années pour stabiliser et rebâtir le système de soins de santé.

Mme Shephard a indiqué que la création d’un système « connecté » permettra d’améliorer l’accès aux renseignements et aux services relatifs à la santé; d’établir des partenariats avec les collectivités et les fournisseurs de soins de santé pour recruter des professionnels de la santé; d’améliorer les services d’Ambulance Nouveau-Brunswick; et de créer un système de laboratoire intégré.

Elle a également dit qu’au cours des deux prochaines années, les gens du Nouveau-Brunswick auront accès à des services supplémentaires, grâce à MaSantéNB, un outil utilisé pendant la pandémie de COVID-19 pour consigner les renseignements sur la vaccination et le dépistage. Les résidents pourront utiliser cet outil pour accéder à d’autres données sur la santé, comme les résultats de laboratoire, puis, avec le temps, pour planifier eux-mêmes leurs tests de diagnostic, ce qui leur donnera plus de liberté quant au moment et à l’endroit où ces tests auront lieu.

« Pendant la pandémie, en quelques semaines seulement, nous avons mis en œuvre des technologies pour communiquer avec les résidents et coordonner les rendez-vous de vaccination et de dépistage, a affirmé Mme Shephard. Nous devons tirer parti de cette réussite pour stabiliser les soins de santé et amorcer un virage vers un modèle de soins de santé préventifs. »

Dans le cadre du plan de la santé, Ambulance Nouveau-Brunswick proposera de nouveau des postes de techniciens d’urgence médicale, pour s’assurer que plus d’ambulances sillonnent les routes, ce qui permettra d’améliorer les délais d’intervention. D’ici deux ans, le parc d’Ambulance Nouveau-Brunswick comprendra des véhicules multipatients, ce qui permettra d’accroître les transferts non urgents des patients et d’offrir des services plus rapidement aux personnes hospitalisées ou aux personnes dans des établissements de soins de longue durée qui ont des rendez-vous ailleurs dans la province.

Mme Shephard a indiqué que les collectivités et les fournisseurs de soins de santé deviendront des partenaires officiels dans le recrutement de divers professionnels de la santé (médecins, personnel infirmier, psychologues, conseillers en santé mentale, etc.). Les équipes de recrutement communautaires bénéficieront d’un nouveau programme de subventions visant à les aider à élaborer du matériel promotionnel, en particulier pour les collectivités rurales.

Un laboratoire provincial de santé publique sera désigné, ce qui aura pour effet de normaliser et de simplifier le processus de prélèvement d’échantillons et de donner accès aux résultats plus rapidement. Mme Shepard a dit que les laboratoires seront intégrés à un système d’information et de diagnostic clinique au cours des deux prochaines années, ce qui permettra aux résidents de faire prélever leurs échantillons à proximité de leur domicile et tout de même recevoir les résultats rapidement.

Mme Shephard a également souligné que la technologie permet de réduire le gaspillage et l’inefficacité au sein du système de soins de santé, tout en créant un système plus intégré pour les patients et les fournisseurs.

En plus des mesures visant à fournir aux gens du Nouveau-Brunswick leurs propres renseignements sur la santé, le gouvernement examinera le recours aux technologies portables et aux technologies de surveillance à domicile pour aider les patients chez eux. Enfin, des technologies informatiques s’appuyant sur l’intelligence artificielle et la chirurgie assistée par robot seront introduites.

Cette semaine, le gouvernement provincial a dévoilé son nouveau plan de la santé, Stabilisation des soins de santé : Un appel à l’action urgent. Ce plan décrit la marche à suivre en vue de stabiliser et de rebâtir le système de soins de santé du Nouveau-Brunswick, afin qu’il soit plus axé sur les citoyens, plus accessible, plus responsable et plus inclusif et qu’il mette davantage l’accent sur les services.

 

News Release

New facility for advanced prosthetics and rehabilitation research opens at UNB

 

 A new research facility, funded in part by the provincial government’s Innovation Fund, officially opened today at the University of New Brunswick’s (UNB) Institute of Biomedical Engineering. The Centre for Adaptive Rehabilitation Engineering enables specialized neurological rehabilitation in a research space furnished with state-of-the-art equipment.

“The Institute of Biomedical Engineering has been conducting world-class research for decades now and today’s opening demonstrates how it continues to innovate and grow,” said Environment and Climate Change Minister Gary Crossman, who is also minister responsible for the Regional Development Corporation. “The Province of New Brunswick is pleased to have been a partner in the construction and support of this facility through the Innovation Fund. The completion of this project places the institute in an even stronger position to lead Canada and beyond in the development of adaptive rehabilitation tools and technologies that will ultimately improve the quality of life in people living and aging with chronic neurological disorders.”

The facility includes several specialized laboratories, including a computer-assisted rehabilitation environment with a highly responsive treadmill platform surrounded by an immersive virtual reality screen; a mobility lab with a zero gravity body-support track and weight harness that reduces a user’s weight so they can get up and walk safely; and a lab where researchers can assess how people behave while completing daily, real-world tasks.

The provincial government contributed $2.28 million toward the project through the Regional Development Corporation while the Canadian Foundation for Innovation provided another $2.28 million. Additional support was provided by a private donation, the New Brunswick Innovation Foundation and the New Brunswick Health Research Foundation.

“UNB’s Institute of Biomedical Engineering exemplifies some of the best qualities of university research: a progressive confluence of knowledge, innovation and leadership over decades, addressing complex and important challenges faced in our lives, all the while teaching and training the next generation of experts,” said university president and vice-chancellor Paul Mazerolle. “That work is made possible, in large part, due to our private and public funders, whom I thank for their generosity and vision.”

Research is already underway in the new centre in collaboration with other research institutions and new industry and community partners.

 



Communiqué
Ouverture d’une nouvelle installation pour la recherche avancée en prothétique et en réadaptation à l’Université du Nouveau-Brunswick
 

Une nouvelle installation de recherche, financée en partie par le Fonds d’innovation du gouvernement provincial, a été inaugurée, aujourd’hui, à l’Institute of Biomedical Engineering de l’Université du Nouveau-Brunswick. Le Centre for Adaptive Rehabilitation Engineering permet une réadaptation neurologique spécialisée dans un espace de recherche doté d’équipements de pointe.

« L’Institute of Biomedical Engineering mène des recherches de classe mondiale depuis des décennies, et l’ouverture d’aujourd’hui démontre comment il continue d’innover et de se développer », a déclaré le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Gary Crossman, qui est également ministre responsable de la Société de développement régional. « Le gouvernement du Nouveau-Brunswick est heureux d’avoir été un partenaire dans la construction et le soutien de cette installation grâce au Fonds d’innovation. L’achèvement de ce projet place l’institut dans une position encore plus forte pour diriger le Canada et les autres pays dans le développement d’outils et de technologies de réadaptation adaptative qui, en fin de compte, amélioreront la qualité de vie des personnes vivant et vieillissant avec des troubles neurologiques chroniques. »

L’installation comprend plusieurs laboratoires spécialisés, notamment un environnement de réadaptation assistée par ordinateur avec une plate-forme de tapis roulant très réactive entourée d’un écran immersif de réalité virtuelle; un laboratoire de mobilité avec une piste de soutien corporel sans gravité et un harnais permettant de réduire le poids de l’utilisateur afin qu’il puisse se lever et marcher en toute sécurité; ainsi qu’un laboratoire où les chercheurs peuvent évaluer le comportement des personnes lorsqu’elles accomplissent des tâches quotidiennes dans le monde réel.

Le gouvernement provincial a apporté une contribution de 2,28 millions de dollars au projet par l’entremise de la Société de développement régional, alors que la Fondation canadienne pour l’innovation a également investi 2,28 millions de dollars. Un soutien supplémentaire a été fourni grâce à un don privé, à la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick et à la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick.

« L’Institute of Biomedical Engineering de l’Université du Nouveau-Brunswick incarne les meilleures qualités de la recherche universitaire : encourager la convergence progressive des connaissances, faire preuve d’innovation et de leadership depuis des décennies, s’attaquer aux défis complexes et importants qui se posent à nous, et ce, tout en enseignant à la prochaine génération d’experts et en la formant », a affirmé le recteur et vice-chancelier de l’université, Paul Mazerolle. « Tout cela est rendu possible grâce en grande partie à nos bailleurs de fonds privés et publics. Je les remercie de leur générosité et leur vision. »

La recherche est déjà en cours dans le nouveau centre, en collaboration avec d’autres établissements de recherche et de nouveaux partenaires de l’industrie et de la communauté.

**CET ATELIER EST UNIQUEMENT OFFERT EN ANGLAIS**
Suicide Prevention Workshop at Villa Madonna (Rothesay) - November 30th and December 1st (8:30am-4pm)/ $150 per person, includes training documentation, meals, and nutrition break. For information about registration contact: villamadonna@nb.aibn.com or (506) 849-5125/Atelier le 30 novembre et 1 décembre en anglais seulement
 

 

News Release
Provincial health plan details services to help seniors stay in their homes
 

New initiatives that will help seniors stay in their homes for as long as possible are included in the new provincial health-care plan, Stabilizing Health Care: An Urgent Call to Action.

“Currently, nearly one in three hospital beds are occupied by seniors who could be experiencing a better quality of life if they had access to services tailored to their specific needs,” said Social Development Minister Bruce Fitch. “This program will help ensure seniors have improved access to the health and social support they need to live as independently as possible for as long as possible.”

Fitch announced today, during an event at Loch Lomond Villa in Saint John, that supporting seniors to age in place, meaning at their homes, is one of the five action areas outlined in the government’s health plan.

“We need to take action to help our seniors, both in their homes and in the community,” said Health Minister Dorothy Shephard. “We know that seniors value their independence. This plan will help prevent many people from unnecessarily being admitted to the hospital and forced to spend time away from their loved ones.”

The new provincial health plan includes:

  • an expansion of the Nursing Homes Without Walls program to 16 additional locations over the next two years;
  • a partnership with the Extra-Mural Program to partner with 20 special care homes over the next two years to provide clinical services and technology for routine follow-up appointments, so seniors do not have to leave their home unnecessarily; and
  • the inclusion of long-term care staff on discharge teams in at least 10 hospitals across the province by early 2023 to help seniors transition back home after a hospital stay, with appropriate plans for their ongoing care.

Fitch said the Nursing Homes Without Walls program was funded through the Healthy Seniors Pilot Project and has been successful in four locations in southeastern New Brunswick and the Acadian Peninsula. The program extends some of the services available in nursing homes to seniors who are still living at home. The Healthy Seniors Pilot Project is a $75-million partnership with the federal government aimed at supporting government and community initiatives that align with and support the efforts of New Brunswick’s Aging Strategy and other government priorities, including researchers, non-profit organizations, businesses, First Nations communities and municipalities.

“There are many benefits to aging in place and the majority of older adults want to remain living at home,” said Suzanne Dupuis-Blanchard, director of the Centre for Aging Research at l’Université de Moncton. “It is important that services and support be available, accessible and responsive to meet the needs of older adults, support caregivers and create age-friendly communities.”

The health plan includes additional initiatives that will benefit seniors, such as providing tablets in special care homes to connect seniors with loved ones and address loneliness; and increasing the services provided by nursing homes to seniors in the community to help combat social isolation.

This week, the provincial government will release its new health plan which will outline a path forward, intended to stabilize and rebuild New Brunswick’s health-care system to be more citizen-focused, efficient, accountable, inclusive and service-oriented.
 


 

Communiqué

Le plan provincial de la santé décrit les services pouvant aider les aînés à rester chez eux plus longtemps

 

 De nouvelles initiatives visant à aider les aînés à rester chez eux le plus longtemps possible figurent dans le nouveau plan provincial de la santé, Stabilisation des soins de santé : Un appel à l’action urgent.

« À l’heure actuelle, près d’un lit d’hôpital sur trois est occupé par une personne âgée qui pourrait bénéficier d’une meilleure qualité de vie si elle avait accès à des services adaptés à ses besoins précis », a déclaré le ministre du Développement social, Bruce Fitch. « Ce programme aidera les aînés à avoir un meilleur accès aux services de santé et de soutien social dont ils ont besoin pour vivre de manière aussi autonome que possible, le plus longtemps possible. »

M. Fitch a annoncé, aujourd’hui, lors d’un événement organisé à la Loch Lomond Villa de Saint John, qu’aider les aînés à vieillir chez eux, dans leur domicile, est l’un des cinq domaines d’action décrits dans le plan de la santé du gouvernement.

« Nous devons prendre des mesures pour aider nos aînés, tant chez eux que dans la communauté », a affirmé la ministre de la Santé, Dorothy Shephard. « Nous savons que les aînés apprécient leur autonomie. Ce plan permettra d’éviter d’hospitaliser inutilement un grand nombre de personnes et de les séparer de leurs proches. »

Le nouveau plan provincial de la santé comprend :

  • l’élargissement du programme Foyers de soins sans murs à 16 autres emplacements au cours des deux prochaines années;
  • un partenariat entre le Programme extra-mural et 20 foyers de soins spéciaux au cours des deux prochaines années afin de fournir les services cliniques et la technologie pour les rendez-vous de suivi, et ainsi éviter aux aînés des déplacements non nécessaires; et
  • l’inclusion du personnel des soins de longue durée aux équipes de mise en congé des patients dans au moins 10 hôpitaux de la province d’ici le début de 2023 pour aider les personnes âgées à retourner chez elles après un séjour à l’hôpital, avec des plans appropriés pour leurs soins continus.

M. Fitch a indiqué que le programme Foyers de soins sans murs a été financé par l’entremise du Projet pilote sur les aînés en santé et qu’il s’est avéré une réussite dans quatre emplacements situés dans le sud-est du Nouveau-Brunswick et dans la Péninsule acadienne. Le programme étend la prestation de certains services offerts dans les foyers de soins aux aînés qui vivent encore à domicile. Le Projet pilote des aînés en santé est un partenariat d’une valeur de 75 millions de dollars avec le gouvernement fédéral qui vise à soutenir des initiatives gouvernementales et communautaires qui s’harmonisent aux efforts déployés par les chercheurs, les organismes à but non lucratif, les entreprises, les communautés des Premières Nations et les municipalités dans le cadre de la Stratégie sur le vieillissement pour le Nouveau-Brunswick et d’autres priorités gouvernementales.

« Le vieillissement chez soi procure de nombreux avantages, et la majorité des personnes âgées veulent rester chez elles », a dit la directrice du Centre d'études du vieillissement de l’Université de Moncton, Suzanne Dupuis-Blanchard. « Il est important que les services et les mesures de soutien soient disponibles, accessibles et souples afin de répondre aux besoins des personnes âgées, soutenir les personnes soignantes et créer des collectivités amies des aînés. »

Le plan de la santé comporte d’autres initiatives dont les aînés pourront profiter, comme la fourniture de tablettes aux foyers de soins spéciaux pour mettre les personnes âgées en contact avec leurs proches et lutter contre la solitude; et l’augmentation des services fournis par les foyers de soins aux aînés ans la communauté afin de lutter contre l’isolement social.

Cette semaine, le gouvernement provincial dévoilera son nouveau plan de la santé, qui décrira la marche à suivre en vue de stabiliser et de rebâtir le système de soins de santé du Nouveau-Brunswick, afin qu’il soit plus axé sur les citoyens, plus efficace, plus responsable et plus inclusif et qu’il mette davantage l’accent sur les services.

Rogers logo/Logo Rogers

Rogers expands their Connected For Success Program! 

Since 2013, Rogers has been offering a program helping Canadians gain access to high-speed, low-cost internet. The program is available to qualifying customers who are receiving income support through a variety of different programs. Programs included are: 
 
  • Rent geared to income (RGI) tenant of a non-profit housing partner organization 
  • Recipients of the disability support program 
  • Recipients of social assistance 
  • Recipients of Guaranteed Income Supplement (GIS) 
  • Recipients of the Maximum Child Care Benefit 
Follow this link to apply for the Connected For Success Program: Connected for Success - About Rogers
 

Rogers augmente la portée du programme Branché sur le succès!

Depuis 2013, Rogers offre un programme qui aide les Canadiens à accéder à Internet haute vitesse à un coût réduit. Le programme est offer aux clients admissibles qui reçoivent des prestations de soutien du revenu dans le cadre de divers programmes. Les programmes inclus sont: 
  • Locataire d'un organisme partenaire en matière d'habitation 
  • Bénéficiaire du programme de soutien aux personnes handicapées 
  • Bénéficiaire de l'aide sociale
  • Bénéficiaire du Supplément de revenu garanti (SRG) 
  • Bénéficiaire du montant maximal de l'Allocation canadienne pour enfants 
Suivez ce lien pour postuler au programme Branché sur le succès: Branché sur le succès - À propos de Rogers

Governmental & Community Access Resources New Brunswick

This listing should serve as a guide to support you. Please note this is not a complete listing of services and supports.
For more information on programs and services for persons with a disability, please visit www.pcd-cpmph.ca or contact the Premier’s Council on Disabilities toll-free at 1-800-442-4412 or by email at pcd-cpmph@gnb.ca.


 
Ressources d’accès gouvernementales et communautaires du Nouveau-Brunswick
Cette liste devrait vous servir comme guide de support. S'il-vous-plait notez que ceci n'est pas une liste complète des services et supports disponibles. Pour plus d'information au sujet des programmes et services pour les personnes handicapées, veuillez visiter www.pcd-cpmph.ca ou contactez le Conseil du Premier Ministre pour les personnes handicapées au numéro gratuit 1-800-442-4412 ou par courriel au pcd-cpmph@gnb.ca
 
 
TO REACH US
POUR NOUS JOINDRE
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Website English
Website English
Site Web Français
Site Web Français
Email
Email
Copyright © 2021 Premier's Council on Disabilities, All rights reserved.

Contact us / Pour nous joindre:
Phone / Téléphone: (506) 444-3000
Toll-free / Sans frais: 1-800-442-4412
Email / Courriel: pcd-cpmph@gnb.ca

Unsubscribe from this list.
Se désabonner de cette liste.

 






This email was sent to <<Email Address - Courriel>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Premier's Council on Disabilities · 140-250 King Street · PO Box 6000 · Fredericton, NB E3B 9M9 · Canada

Email Marketing Powered by Mailchimp